logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/738106/le-retour-du-salaire-minimum-europeen/

SOCIAL
Le retour du salaire minimum européen
Solenn Paulic | A la Une santé social | Actu expert santé social | Publié le 20/02/2020

Promesse européenne d’Emmanuel Macron comme des socialistes européens en mai dernier, le chantier du salaire minimum européen a été relancé mi-janvier par la nouvelle Commission européenne présidée par Ursula Von der Leyen qui, dans une " feuille de route sociale", a également décidé de consulter les partenaires sociaux européens sur d’autres dispositifs à venir comme l’instrument d’assurance chômage européen.

Réduire le dumping social

À ce stade, la Commission n’émet que des pistes ; elle demande aux partenaires sociaux européens si une action de l’UE est nécessaire pour agir sur l’adéquation et la couverture des salaires minimums dans les États membres ou s’il y a nécessité de promouvoir les négociations collectives pour la fixation des salaires minimaux.

Le commissaire luxembourgeois en charge du dossier, Nicolas Schmit, a d’ailleurs été très clair mi-janvier : il ne sera pas question d’un Smic européen et cette consultation pourrait au final ne concerner qu’une poignée d’États membres où le salaire minimum est très faible.

La Commission ne veut pas introduire un mécanisme uniforme de fixation du salaire minimum ni déterminer le niveau de rémunération ni même toucher aux négociations ...

CHIFFRES CLES

  • 20 États membres ont un salaire minimum national légal et 6 autres ont des salaires déterminés par les négociations collectives ; l’Italie et l’Autriche n’en ont pas.
  • La consultation dure 6 semaines.
  • La Bulgarie, la Lettonie, la Roumanie et la Hongrie ont le niveau de salaire minimum le plus faible entre 200 et 500  euros.