Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Éducation

La fessée est-elle réellement interdite à l’école ?

Publié le 16/01/2020 • Par Véronique Garcia • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

violences scolaires
([None] (Photographer) - [None]
Depuis l’adoption le 10  juillet de la loi relative à l’interdiction des violences éducatives ordinaires, le code civil précise que " l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques" (article  371-1). La presse répète en boucle que la fessée est désormais interdite : est-ce réellement le cas et qu’en est-il à l’école ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En mars  1979, la Suède a été la première à légiférer. Les claques et les fessées ont ensuite été progressivement interdites dans 32 des 47 États membres du Conseil de l’Europe. La France, à de nombreuses reprises, s’est vue condamnée, ou rappelée à l’ordre, par différentes juridictions européennes, pour ne pas avoir interdit les punitions corporelles, mais plusieurs propositions de loi ont été rejetées ces dix dernières années, par l’Assemblée nationale (2010), le Sénat (2019) ou le Conseil constitutionnel (2016). Il aura fallu attendre le 10  juillet 2019 pour que la France devienne — juste après le Kosovo — le 56e pays (sur 196) abolitionniste.

Violences ordinaires

Si cette courte loi représente de toute évidence un progrès qu’il convient d’apprécier, on peut néanmoins regretter la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La fessée est-elle réellement interdite à l’école ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement