Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Protection de l'enfance

Les clowns au chevet des enfants maltraités

Publié le 11/12/2019 • Par Michèle Foin • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

clowns hôpital Orléans
D.R.
À Orléans, l’unité d’accueil médico-judiciaire pédiatrique est la seule en France à faire appel aux clowns du Rire Médecin pour améliorer l’accueil des enfants victimes de violences. Leur intervention contribue à faire baisser l’appréhension des mineurs et favorise la libération de la parole dans le cadre des auditions et des examens médicaux et psychologiques.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Chaque semaine, Sophie Jude et Vincent Pensuet, comédiens, se rendent à l’hôpital de la Source à Orléans. Ils y troquent leurs vêtements de quidam, pour se transformer en Mamzelle Zaza et Molotov, deux clowns de l’association Le Rire Médecin, qui égaient les jeunes patients des services pédiatriques du CHR d’Orléans depuis vingt ans.

Costume rouge à larges carreaux, chemise noire et bretelles, cheveux hirsutes, pour lui. Robe ample à fleurs verte et jupon jaune, bonnet de rugbyman pour elle. D’un geste, ils chaussent leur nez rouge, et leur personnage prend vie.

Recueillir la parole de l’enfant

Ce mercredi matin, les clowns ne vont pas passer de lit en lit pour distribuer de la joie aux enfants malades, mais se consacrer à Anna (1), victime de violences, qui a rendez-vous trois étages ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les clowns au chevet des enfants maltraités

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement