Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Congrès de l'ADF

Social : les départements entre lassitude et déceptions

Publié le 09/11/2018 • Par Véronique Garcia • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

social
©pixarno - stock.adobe.com
En clôture du 88e congrès de l’Assemblée des départements de France, ce vendredi 9 novembre à Rennes (Ille-et-Vilaine), les ministres Jacqueline Gourault, pour la Cohésion des territoires et Sébastien Lecornu en charge des Collectivités n’ont pu rassurer des représentants des départements, déçus de ne pas obtenir de "solutions pérennes" sur des thématiques telles que les allocations individuelles de solidarité, les mineurs non accompagnés et l’insertion professionnelle.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ambiance virile mais correcte en cette deuxième et dernière journée du 88e Congrès de l’Assemblée des départements de France (ADF), qui se tenait à Rennes les 8 et 9 novembre.

Dominique Bussereau, le président de l’ADF a beau faire et refaire les calculs face Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités et à Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales : « le compte n’y est pas. Ce que nous avons doit être considéré comme un acompte ».

Référence notamment à la rallonge de 141 millions d’euros accordées aux départements, dans le cadre du projet de loi de finances 2019, au titre de l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA). Lesquels « sont passés de 25 000 en 2017 à 40 000 en 2018 et des budgets qui vont augmenter ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Social : les départements entre lassitude et déceptions

Votre e-mail ne sera pas publié

CHAZE Christian

12/11/2018 09h31

Les « élites » politiques de tout bord ont décidé depuis longtemps de laisser pourrir la situation des départements afin de justifier leur suppression. Mais il faut dire également que certains départements n’utilisent pas la totalité de leurs pouvoirs. En matière médico-sociale par exemple, ils laissent de plus en plus les ARS décider alors qu’ils sont censés être co-décideurs.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement