Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Crise sanitaire

Troisième confinement, le casse-tête des enfants

Publié le 02/04/2021 • Par Claire Boulland Maud Parnaudeau • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

©Irina Strelnikova - stock.adobe.com
Comment gérer les conséquences, pour les agents publics, de la fermeture des établissements scolaires afin d'endiguer la troisième vague épidémique. Le gouvernement a livré ses consignes et la DGCL a précisé, dans la soirée du 2 avril, les modalités des autorisations spéciales d'absence.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Pragmatisme », « bon sens » et « bienveillance » doivent être les maître mots des employeurs publics pour affronter cette troisième vague épidémique, insiste la ministre de la Transformation et de la fonction publiques, vendredi 2 avril. Elle l’a d’ailleurs signifié aux employeurs territoriaux rencontrés la veille.
La foire aux questions mise à jour de la DGAFP doit donner les clés pour que se déroule du mieux possible la période du 5 avril au 3 mai, durant laquelle les établissements scolaires et les crèches seront fermées.

La charte de continuité des services publics diffusée en novembre dernier va être « réactivée ». Le télétravail devra encore s’intensifier. Et tout agent qui doit assurer la garde de son enfant – de moins de 16 ans – mais qui ne peut être placé en télétravail pourra

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Troisième confinement, le casse-tête des enfants

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement