logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/737831/limoges-fait-la-chasse-aux-perturbateurs-endocriniens/

PETITE ENFANCE
Limoges fait la chasse aux perturbateurs endocriniens
Stéphane Menu | A la Une santé social | Actu expert santé social | Publié le 11/12/2017

Depuis 2016, la ville de Limoges a lancé une expérimentation pour réduire notablement l’exposition des tout-petits aux perturbateurs endocriniens dans la crèche Joliot-Curie.

Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges (1), est aussi médecin. « J’ai vu les dégâts que peuvent causer sur les patients les perturbateurs endocriniens », dit-il. Il a donc décidé de mener une expérience au sein de la crèche Joliot-Curie qui venait d’être réhabilitée et agrandie.

Si beaucoup de crèches en France ont engagé des démarches en lien avec la santé, Limoges a focalisé ses efforts sur les perturbateurs endocriniens, « ces substances chimiques qui interfèrent avec l’ensemble des organes et tissus qui sécrètent des hormones et engendrent des dysfonctionnements au niveau de la croissance, du développement, du comportement ou encore des fonctions reproductrices », indique la mairie sur son site.

État des lieux des produits d’entretien utilisés

La directrice de la crèche ...

CHIFFRES CLES

  • 134 577 habitants (recensement de 2014) à Limoges, préfecture du département de la Haute-Vienne (région Nouvelle-Aquitaine).
  • L’aire urbaine compte 283 050 habitants.
  • 13 établissements multi-accueils collectifs et familiaux et une quarantaine d’assistantes maternelles en contrat avec la ville. Ce qui permet de dégager un total de 713 places permanentes.