Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Scolarité

La lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire

Publié le 23/09/2016 • Par Pierre-Brice Lebrun • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

absenteisme-decrochage-scolaire-UNE
BrianAJackson
La loi n° 2013-108 du 31 janvier 2013 a modifié les dispositions légales de lutte contre l’absentéisme scolaire. Le décret n° 2014-1376 du 18 novembre 2014 et la circulaire interministérielle n° 2014-159 du 24 décembre 2014 sont venues préciser les mesures de prévention.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Lorsqu’un mineur manque momentanément la classe, ses parents, ou les personnes qui exercent l’autorité parentale, doivent faire connaître sans délai au chef d’établissement les motifs de cette absence.

Les motifs légitimes d’absence sont détaillés dans le code de l’éducation (CE) : maladie de l’enfant, maladie transmissible ou contagieuse d’un membre de la famille, réunion solennelle de famille, empêchement résultant de la difficulté accidentelle des communications et absence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent (CE, art. L.131-8).

Les autres motifs « sont appréciés par l’autorité de l’État compétente en matière d’éducation », c’est-à-dire l’inspecteur d’académie, représenté par le chef d’établissement.

Réponse graduée selon le motif ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment accompagner les ménages vers la rénovation énergétique de leur logement sur votre territoire ?

de SOLIHA

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement