Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

PROCHES AIDANTS

« Reconnaître les aidants pour ce qu’ils sont » – Florence Leduc, présidente de l’Association française des aidants

Publié le 17/03/2016 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social

Gyrophare de police
PHOVOIR
La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement a été promulguée le 29 décembre 2015. Les acteurs engagés dans l’aide, l’accompagnement et les soins des personnes malades âgées de plus de 60 ans l’attendaient depuis si longtemps !

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

En février 2014, où Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, appelait de ses vœux à « une reconnaissance pleine [des aidants] pour ce qu’ils sont : des acteurs de la société ». De fait, la loi inscrit de nouveaux droits pour les aidants en les nommant « proches aidants » et permet la reconnaissance de tous les aidants y compris les amis et l’entourage proche qui n’est pas nécessairement un membre de la famille (rappelons que 18 % des aidants sont des amis, des voisins…).

Nous souhaitons désormais une prise en compte des aidants de manière transversale. Rappelons en effet que 50 % des aidants accompagnent une personne de moins de 60 ans. Il est donc nécessaire d’avoir une approche globale de cette question de société qui nous concerne tous car nous avons été, nous sommes ou nous serons tous un jour aidant dans notre vie. Les politiques publiques qu’elles soient de santé, de la famille, du travail, du logement, de l’aménagement du territoire doivent prendre en compte cette réalité. Mais la loi doit bénéficier aux aidants sans faire d’eux une variable d’ajustement des politiques publiques. Les proches aidants n’ont pas vocation à se substituer aux professionnels de l’aide et des soins. Ils ont juste vocation à rester des proches et à continuer à être ce qu’ils sont pour la société !

Références

  • Loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Reconnaître les aidants pour ce qu’ils sont » – Florence Leduc, présidente de l’Association française des aidants

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement