Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Tribunes
  • Loi santé : un dialogue territorial à renforcer – Olivier Dussopt, président de l’APVF

OPINION

Loi santé : un dialogue territorial à renforcer – Olivier Dussopt, président de l’APVF

Publié le 13/11/2015 • Par Auteur Associé • dans :

Depuis le début de l’examen du projet de loi pour la modernisation du système de santé, l’APVF n’a eu de cesse de rappeler l’importance de l’introduction de dispositifs qui permettront de garantir un meilleur accès aux soins dans tous les territoires et de créer les conditions d’un dialogue territorial sincère entre les agences régionales de santé (ARS) et les élus locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Tribune d’Olivier Dussopt, président de l’APVF, maire d’Annonay, député de l’Ardèche

En matière de couverture médicale du territoire, si l’Association des petites villes de France (APVF) salue la réintroduction au sein du projet de loi du pacte territoire-santé au Sénat lors de la lecture en séance, elle appelle à un renforcement des mesures prises alors que la désertification médicale tend à gagner du terrain plus qu’à en perdre. Nous proposons en conséquence de créer des territoires prioritaires de santé qui, dans une logique d’écosystème, permettront de développer l’ensemble de la gamme de soins sur un territoire : services d’urgence, médecins généralistes et spécialistes, infirmières, pharmaciens, médicosocial, etc. Cela peut se faire par des dérogations aux seuils d’ouverture et de fermeture des établissements de soins, par des encouragements financiers, fiscaux et conventionnels à la création de centres de santé et à l’innovation et par une meilleure prise en compte des conditions de vie et d’exercice des médecins.

En matière de dialogue territorial, l’APVF regrette la suppression du conseil territorial de santé par le Sénat, qui avait été proposé par l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, de nombreux élus déplorent largement l’absence de dialogue, la brutalité de certaines décisions, que ce soit dans leur préparation, dans leur annonce et dans leurs conséquences. Or, ce conseil territorial de santé nous apparaît comme un premier pas vers une culture de dialogue entre les ARS et les élus qu’il faut parfois créer, a minima organiser et renforcer.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loi santé : un dialogue territorial à renforcer – Olivier Dussopt, président de l’APVF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement