Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

VIEILLISSEMENT

L’habitat ne se réduit pas à la perte d’autonomie

Publié le 20/11/2015 • Par Claire Alisaid-Guérain • dans : A la Une santé social, Métier et carrière santé social

L’habitat des personnes âgées ne peut se réduire à l’adaptation des logements à la perte d’autonomie. L’enjeu est d’être en mesure d’articuler une politique locale de l’habitat avec une politique du vieillissement qui reconnaisse l’adulte âgé comme un citoyen à part entière. Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement incite les collectivités à aller dans ce sens.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’adulte âgé demeure un habitant qui vieillit dans son logement et reste inscrit dans la vie de la cité. Pour prendre en compte ces évolutions, de nouvelles formes d’habitat sont à imaginer. Les personnes elles-mêmes s’organisent, avec par exemple le développement de la colocation ou la coopérative d’habitat. Pour autant, ces formules sont parfois jugées lourdes voire réservées à des retraités ayant un capital à investir, ce qui n’est pas le cas de la majorité. De même, la cohabitation intergénérationnelle souvent mise en avant implique une vie en communauté, qui peut freiner certains. Enfin, la question de l’habitat des personnes âgées isolées et précaires ne doit pas être écartée ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Sur le même sujet

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’habitat ne se réduit pas à la perte d’autonomie

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement