Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Etablissements

Versement transport : les associations interpellent le Premier ministre

Publié le 13/10/2015 • Par Laurent Thoviste • dans : Actu Santé Social

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

A l’occasion du débat sur le projet de  loi de Finances le secteur privé non lucratif sanitaire, social et médico-social revient sur la remise en question intervenue l’an dernier de l’exonération du versement transport pour les associations et fondations oeuvrant dans ces secteurs. Pour la CNAPE, la FEHAP, les APAJH, l’UNAPEI, l’UNIOPSS, la FNARS et UNICANCER, « si la seconde loi de finances rectificative de 2014 a judicieusement abrogé la première, elle n’a hélas pas empêché la réactivation ensuite par les autorités organisatrices de transport de leurs procédures d’assujettissement, et surtout d’abrogation des exonérations accordées, au détriment de leurs  adhérents ».

Les signataires estiment que ce sujet est d’autant plus emblématique et d’importance que « l’exonération du versement transport était certainement le seul domaine où les prélèvements obligatoires, sociaux et fiscaux, étaient un peu plus favorables au secteur privé non lucratif ». Et de pointer que les activités sociales et médico-sociales des centres communaux d’action sociale ne sont assujetties ni à la taxe sur la valeur ajoutée, ni à la taxe sur les salaires, que les maisons de retraite et les services à domicile de statut lucratif bénéficient du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) dont les associations sont exclues, alors qu’elles en acquittent le prix avec des augmentations des taux de TVA qu’elles de récupèrent pas, et que vis-à-vis du secteur public hospitalier et médico-social, qui exerce les mêmes missions de service public hospitalier et d’intérêt général médico-social, les charges sociales sont nettement plus importantes, à missions et tarifications équivalentes.

Les signataires en appellent à une rencontre avec le premier ministre pour faire part de leurs propositions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Versement transport : les associations interpellent le Premier ministre

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement