Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Tribunes
  • 70 ans : il est temps de s’interroger sur le socle de solidarité

Sécurité sociale

70 ans : il est temps de s’interroger sur le socle de solidarité

Publié le 11/09/2015 • Par Auteur Associé • dans :

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Tribune d’Olivier Mariotte(1), président du Nile

La Sécu fête cette année son 70ème anniversaire. Les valeurs de solidarité qui prévalaient à sa création, 70 ans plus tôt, se trouvent confrontées à plusieurs changements de paradigmes. Sur un plan économique, le système originel qui portait son effort à la compensation des pertes de revenus liés aux arrêts ou incapacité à travailler s’est vu complètement dépassé par le triple impact de l’augmentation de la demande de soins, le coût généré par ceux-ci et le bouleversement de l’innovation thérapeutique. Les pratiques professionnelles des professionnels de santé se sont profondément modifiées, ainsi d’ailleurs que leur vision de la prise en charge des patients (passant de l’acte dans la prise en charge de maladies aiguës à la médecine de parcours pour les pathologies chroniques). L’hôpital perd son rôle d’épine dorsale du système de santé et la communauté même de la société civile en santé (patients, professionnels, institutionnels et entreprises de santé) voit arriver de nouveaux « players » comme les élus locaux, les acteurs de la net-économie, ou des industries n’ayant à l’origine aucune racine sanitaire (La Poste, Orange, etc.).

Mais plus loin que les phénomènes organisationnels ou les questions de gouvernance, ce sont sur les valeurs de la solidarité qu’il convient de s’interroger. On passera rapidement sur la valeur économique : d’autres cénacles en traitent savamment sans pour autant d’ailleurs faire preuve de beaucoup d’originalité dans les scenarii proposés. On parlera surtout de la solidarité intergénérationnelle, de la solidarité au sein et entre les territoires et de la solidarité face à l’asymétrie d’information des malades et des citoyens vis-à-vis des institutions ou des professionnels. Ces questions sont en effet cruciales pour l’avenir de notre système de santé… et pas simplement pour celui de notre système de soins.

Solidarité intergénérationnelle : l’avenir du futur

« Cotiser en fonction de ses moyens et recevoir en fonction de ses besoins » : c’est le paradigme qui a présidé à la mise en place du système de protection sociale en 1945. Il se trouve que si le système a depuis fonctionné sur cette base, la montée des individualismes et l’échec économique de l’Assurance Maladie quand on la place dans une logique comptable annuelle du fait des lois de financement de la Sécurité sociale met profondément à mal cette situation. Les sondages enregistrent une lente montée dans les populations jeunes d’opinions interrogeant sur cette cotisation obligatoire qui s’alourdit d’année en année et se double maintenant de l’obligation de cotiser à un système complémentaire… au moment où le reste à charge devient une préoccupation particulièrement pour les malades. Plusieurs questions se posent alors, dont la première semble être de savoir comment guider et soutenir ce changement de paradigme du « cure vers le care » au sein d’une société confrontée au vieillissement et à la chronicisation des pathologies. Si les soins représentent actuellement l’immense majorité des investissements économiques, n’y aurait-il demain pas une place prépondérante, en termes de valeur, à l’accompagnement des personnes malades ou fragilisées ?

Solidarité et Territoires : vérité en deçà, erreur au-delà

Parler d’égalité d’accès ou de prise en charge au niveau national sans descendre au niveau du territoire a été longtemps la façon hypocrite de gommer des iniquités dans les déterminants de santé ou dans l’organisation des soins. La montée de l’idée régionaliste dans les années 1990-2000 (qui aboutit à la création des ARS dans la loi HPST) a permis de mettre fin à cet état de fait et il est maintenant admis qu’il convient de résoudre les problèmes en fonction des spécificités de chaque territoire. Cependant, nous ne disposons pas encore d’outils pour pallier la différence d’analyse médico-économique de deux situations identiques qui ne seraient pas traitées de la même façon. Le débat entre «déconcentration» et «décentralisation» du système de santé est lancé mais progresse peu, les lois successives renforçant souvent le rôle de l’échelon central au détriment des fonctions d’animation des structures de l’État au sein des régions. Il sera cependant intéressant de s’interroger sur la façon dont élus locaux, professionnels de Santé et administrations décentralisées feront converger leurs visions prospectives, dans le cadre du Parcours de Santé.

Solidarité, Informations et Parcours : où se conçoit l’équité ?

En fonction de sa situation sociale, de sa culture générale et de son éducation, les personnes se positionnent de façon parfaitement différentes face à la maladie ou à la dépendance. Les vœux de chacun sont à prendre en compte au-delà de l’affirmation d’un principe d’égalité dans l’accès aux soins ou aux soutiens médicosociaux. Mais, en fonction de déterminants différents, comment être sûr d’assurer à chacun l’accès au bon expert de sa pathologie au moment où l’usager en a besoin ? Les nouvelles technologies de l’information permettront-elles d’assurer l’accès à l’information de qualité pour tous et la continuité dans la prise en charge lors du passage entre le sanitaire et le médico-social.

 

5èmes États généraux de la santé en régions

Les 5èmes États généraux de la santé en régions, qui se tiendront les 10 et 11 septembre prochain à l’Abbaye de Fontenay (Côte-d’Or) vont s’atteler à apporter une modeste contribution au débat autour de ces questions. Différents ateliers de travail complèteront la réflexion autour du Reste à charge, de l’équité dans l’accès aux soins & médico-social, de l’accès à l’innovation et du problème de la Solidarité dans les Territoires. Deux journées riches dont vous retrouverez le programme en suivant ce lien.

Notes

Note 01 olivier.mariotte@nile-consulting.eu Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

70 ans : il est temps de s’interroger sur le socle de solidarité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement