Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

ENFANCE ET INÉGALITÉS SOCIALES

Crèches : lutter contre les inégalités dès la naissance

Publié le 10/07/2015 • Par Michèle Foin • dans : Actu expert santé social, Dossier Santé Social

bebe-berceau-creche
sergeevspb / Adobe Stock
Le département d'Ille-et-Vilaine incite les gestionnaires de crèches à accueillir davantage d’enfants issus de familles pauvres, et contribue au développement de la qualité de l’accueil en essaimant le programme « Parler bambin ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Accueil des tout-petits et inégalités sociales

La politique du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine en matière de réduction des inégalités dès la petite enfance a deux objectifs principaux : accueillir davantage de familles vulnérables dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE), et miser sur la qualité éducative. Depuis 2004, le conseil départemental module donc ses subventions selon la richesse et le niveau d’équipement des territoires, et la proportion d’enfants de familles vulnérables.

« Une famille est considérée comme vulnérable si son tarif horaire en crèche est inférieur à 0,85 euro de l’heure. Lorsqu’un établissement accueille au moins 40 % de ces publics, soit en nombre d’enfants, soit en pourcentage des heures de présence, le gestionnaire touche l’aide maximale », détaille Loïc Tanguy, chargé de mission ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Crèches : lutter contre les inégalités dès la naissance

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement