Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Formation

Pénurie de stage pour les futurs travailleurs sociaux

Publié le 19/06/2015 • Par Adeline Farge • dans : Actu Santé Social

Des étudiants qui courent après les stages plutôt que de se concentrer sur leurs études... C’est pour dénoncer cette réalité que le collectif Solidarité travailleurs sociaux de Lille appelle à la manifestation, mardi 23 juin.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis la loi du 22 juillet 2013 qui oblige les structures à gratifier les stagiaires au-delà de 8 semaines de stage, les étudiants dans les secteurs du travail social ont de plus en plus de mal à signer des conventions avec les structures. Or sans stage, impossible de valider son diplôme… Le collectif Solidarité travailleurs sociaux cherche à faire prendre conscience aux pouvoirs publics de leur difficultés.

Fin mai 2015, il a mis en ligne une vidéo pour illustrer la difficulté des étudiants à trouver un stage :

Image de prévisualisation YouTube

Sans validation des stages qui égrainent les trois années de formations, impossible de valider son diplôme. Certains étudiants sont donc prêts à tout pour signer une convention. « Des étudiants signent des lettres de ‘refus de gratification’ ou des conventions de 8 semaines – 1 jour », raconte Sandra, la troisième responsable du collectif. Simplement pour éviter la gratification… « Ça devient une foire d’empoigne », regrette Adrien.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur lagazette.fr

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pénurie de stage pour les futurs travailleurs sociaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement