Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement

Dix questions sur la mise en œuvre du droit opposable au logement

Publié le 23/07/2015 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, Réponse ministerielles santé social

Depuis sa mise en vigueur en mars 2007, le droit au logement opposable (Dalo) oblige l’État à trouver une solution de relogement aux publics prioritaires. Or, de nombreux rapports mettent en évidence un décalage entre l’opposabilité de ce droit et son effectivité. Sur les 146.818 ménages dont le relogement a été reconnu prioritaire et urgent entre le 1er janvier 2008 et le 30 juin 2014, 55.504 n’ont pas été relogés, ce constat étant plus criant dans les zones les plus urbanisées. Retour sur une mise en œuvre délicate.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment la loi définit-elle le droit opposable au logement ?

Si ce droit apparaît dès la rédaction de la Constitution du 27 octobre 1946, aux alinéas 10 et 11, il n’est cependant pas sanctionné sur un plan juridique avant mars 2007, date du vote de la loi sur le droit au logement opposable.

Saisi le 28 décembre 1994 par plusieurs députés dans le cadre de la loi relative à la diversité de l’habitat, le Conseil constitutionnel avait souligné (décision n° 94-359 DC du 19 janvier 1995) que « la possibilité de disposer d’un logement décent est un objectif à valeur constitutionnelle ». La notion de droit opposable apparaît réellement sous sa forme la plus actuelle en ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dix questions sur la mise en œuvre du droit opposable au logement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement