Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Jeunesse

Les jeunes victimes d’un bizutage social

Publié le 15/05/2015 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

« La France a mal à ses jeunes ! » Cette phrase, tirée de la note de présentation de la journée organisée par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques de Sciences Po, qui portait notamment sur les politiques jeunesse, résume la situation sociale de la jeunesse française. Chômage, pauvreté, difficultés d’accès au logement sont particulièrement pointés du doigt. Si des mesures telles que le service civique, la garantie jeune ou les contrats aidés ont été prises, l’approche française qui « familiarise » l’intervention publique, par opposition à l’individualisation de la protection sociale semble aussi devoir être interrogée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

François Hollande a fait des jeunes sa priorité d’action pour le quinquennat. Il est donc venu les rencontrer le mercredi 6 mai 2015, date du troisième anniversaire de son élection. Mais ni l’annonce de la transformation de la journée défense et citoyenneté en une journée d’aide à l’orientation et à la formation, ou de l’année de césure à l’université, ni le bilan, somme toute assez mince, paru le même jour sur le site du gouvernement de « trois ans d’actions concrètes pour redonner espoir aux jeunes générations » ne paraissent de nature à pouvoir satisfaire les besoins des 18/29 ans mis en lumière au cours des échanges.

L’absence de politique ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les jeunes victimes d’un bizutage social

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement