Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

CCAS / CIAS

Analyse des besoins sociaux : outil de gestion ou exigence démocratique ?

Publié le 29/04/2015 • Par Laure Martin • dans : Dossier Santé Social

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Obligation légale annuelle depuis 1995, l’analyse des besoins sociaux (ABS) permet aux communes, par l’intermédiaire de leur centre communal ou intercommunal d’action sociale (CCAS/CIAS), de procéder à une analyse des besoins réels de la population : familles, jeunes, personnes âgées, handicapées, en difficulté.

Le manque d’argent, de temps et parfois la crainte des politiques de se confronter aux attentes de la population ou de laisser un outil empiéter sur « leur connaissance légitime » du territoire, expliquent pourquoi encore peu de communes mènent ce travail à bien. D’autant que sa réalisation ne fait l’objet d’aucune vérification, ni de sanction en cas de manquement.

À Besançon, ville à l’héritage social très marqué, l’ABS participe depuis environ treize ans à l’élaboration des politiques publiques. Plus récemment, l’exemple d’Annonay montre que la démarche est souvent pertinente à l’échelon intercommunal. Car l’ABS a l’avantage de faire vivre un partenariat entre les différents niveaux de collectivités et entre l’ensemble des acteurs sociaux d’un territoire (associations, Caf, établissements de santé et même professionnels libéraux). C’est même une obligation puisqu’un ABS réussi requiert la définition d’indicateurs, la recherche de statistiques et des analyses de terrain, que le CCAS ou la commune ne peuvent détenir seuls.

À l’heure de la réforme territoriale et de la baisse des dotations de l’État, disposer d’un outil permettant de décider d’une affectation optimale des ressources, est certainement une nécessité.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Analyse des besoins sociaux : outil de gestion ou exigence démocratique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement