Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Le refus d’un deuxième plan école numérique rurale confirmé

Publié le 25/08/2011 • Par Stéphanie Marseille • dans : France

Le caractère « exceptionnel » du plan Ecole numérique rurale a été entériné dans une réponse ministérielle, publiée le 11 août 2011 dans le journal officiel du Sénat, à une question du sénateur Jean-Pierre Plancade (RDSE).

Lancé le 31 mars 2009, ce plan visait l’équipement numérique de 5 000 écoles rurales de moins de 2 000 habitants. Il repose sur une convention entre l’Etat et la commune candidate : les subventions publiques oscillent entre 1 000 euros pour l’achat de ressources pédagogiques et 9 000 euros, pour l’achat de tableaux blancs interactifs ou d’ordinateurs.
En contrepartie, la collectivité s’engage à régler l’abonnement en haut débit.

En novembre 2009, le plan a obtenu une rallonge de 17 millions pour équiper 1 700 écoles supplémentaires : 6 700 écoles ont ainsi été dotées, pour un montant de 67 millions d’euros.

Equité – Forts de ce succès, l’Association des maires de France (AMF) ainsi que l’Association des maires ruraux de France (AMRF) avaient demandé un plan ENR 2 en 2010.
« L’équipement informatique dépasse les compétences des communes, car il touche aux pratiques pédagogiques des enseignants » soutient Vannick Berbérian, président de l’AMRF, qui ajoute : « Nous souhaiterions sa généralisation, car toutes les écoles rurales ne sont pas dotées et ceci pose un problème d’équité entre les élèves ».

La réponse écrite du ministère renvoie dorénavant les communes au plan pour le développement des usages du numérique à l’école du 25 novembre 2010 et martèle qu’en « matière de numérique pédagogique, l’Etat a en effet un rôle d’impulsion et de coordination, de formation et d’accompagnement. En revanche, l’équipement des écoles est du ressort des communes ».

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le refus d’un deuxième plan école numérique rurale confirmé

Votre e-mail ne sera pas publié

gluon

29/08/2011 09h51

Quel rôle joue le logiciel libre dans ce projet ?
Sans licence onéreuse, indépendants des intérêts d’une grande firme ou d’un état étranger, entièrement maitrisable, le logiciel libre est typiquement ce sur quoi les organismes publics devraient compter.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement