Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Médiation sociale

Les adultes-relais doivent faire remonter la parole des quartiers

Publié le 03/02/2015 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Le gouvernement a donné mission aux préfets de faire en sorte que les 4.200 adultes-relais répartis sur le territoire national fassent remonter la parole des habitants des quartiers difficiles. Ont-ils les moyens d’être crédibles avec des solutions de droit commun face à des populations de plus en plus décrochées ?

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le constat est paradoxal. Les attentats de Paris auront, à en croire le gouvernement, des effets bénéfiques sur la politique de la ville. Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a diffusé, le 15 janvier, une circulaire auprès des préfets, leur réclamant de mobiliser les différents acteurs locaux agissant en faveur de la citoyenneté au sein des territoires. Le 12 janvier, dans un entretien accordé à la Gazette des communes, Myriam El Khomri, secrétaire d’État chargée de la Politique de la ville, rappelait que les crédits d’intervention de la politique de la ville, « sanctuarisés pour la période 2015-2017 » et s’élevant à 338 M€ par an, permettraient, entre ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les adultes-relais doivent faire remonter la parole des quartiers

Votre e-mail ne sera pas publié

floresdelcampo

04/02/2015 01h34

Bonjour, pour commencer faudrait éviter d’utiliser le terme déplacé « sanctuariser » que ce soit concernant des crédits ou autre, ensuite le terme « adulte-relais », qui se comprend certes, mais signifie ex abrupto qu’il y a des adultes « non relais »; enfin le terme « grands-frères », qui lui aussi est une erreur parce qu’il laisse à penser que l’éducation des « petits frères » doit être faite par les fils ou filles entre eux.
Du coup, toutes ces confusions concourent à l’acceptation de la mise au ban des « Parents », dont c’est le rôle premier d’assurer l’éducation des enfants.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement