Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Accueil du jeune enfant

Les parents ont davantage recours à un accueil extérieur à la famille

Publié le 10/12/2014 • Par Michèle Foin • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Avec 16,5 places d’accueil collectif ou familial pour 100 enfants de moins de 3 ans, l’offre d’accueil poursuit sa lente augmentation. Le dernier rapport de l’Observatoire national de la petite enfance, présenté le 9 décembre 2014 montre également une grande diversité de l’offre d’accueil collectif. Les crèches de personnel, les crèches parentales et les micro-crèches sont en forte croissance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’Observatoire national de la petite enfance a présenté le 9 décembre 2014 son dernier rapport sur l’accueil du jeune enfant. Si la France reste dans le peloton de têtes des pays les plus féconds d’Europe, le taux de fécondité connaît un léger fléchissement en 2013, avec 1,99 enfant par femme.  En 2013, 61% des enfants de moins de 3 ans sont encore gardés à titre principal par leurs parents (19% le sont par une assistante maternelle, 13% par un établissement d’accueil du jeune enfant (Eaje), et 3% par la famille proche). Un chiffre en baisse constante depuis 2002 (70%), du fait de l’accroissement de l’offre d’accueil : la part des Eaje et des assistantes maternelles dans la garde à titre principal des enfants a en effet augmenté respectivement de 4% et 6% depuis 2002.

L’activité professionnelle des mères pénalisée

L’activité professionnelle des mères pâtit de la présence d’enfants de moins de 3 ans, même si l’on note une légère amélioration par rapport à 2012. Si les trois quart des femmes en couple avec un seul enfant de moins de 3 ans ont un emploi, elles ne sont plus que 40% lorsqu’elles ont une famille nombreuse, dont au moins un enfant de moins de 3 ans. Un chiffre en hausse de 4 points par rapport à 2012. Les mères de famille monoparentale sont encore plus touchées par ce phénomène : seule la moitié d’entre elles ont un emploi lorsqu’elles ont un enfant unique de moins de 3 ans. Le taux d’emploi des pères, en revanche, est très peu affecté par l’âge ou le nombre d’enfants (de 87% avec 3 enfants ou plus, à 92% avec deux enfants).

Les bénéficiaires du RSA socle ou de l’ASS gardent plus leurs enfants

Le temps partiel reste également le lot des mères. 52% des mères salariées sont à temps partiel lorsqu’elles ont 3 enfants ou plus, dont un de moins de 3 ans, contre 3 % des hommes, quelle que soit la taille de la famille. Lorsque dans un couple, l’un des deux parents travaille à temps partiel, l’enfant de moins de trois reste majoritairement gardé par ses parents à titre principal, même si cela a tendance à baisser : 85% en 2002 contre 76% en 2013. Parmi les parents bénéficiaires d’un RSA socle ou de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) ayant un enfant de moins de 12 ans, un tiers seulement recourt régulièrement à un autre mode d’accueil qu’eux-mêmes, alors que c’est le cas de la moitié de l’ensemble des parents d’enfants de moins de 12 ans. Ce taux passe à 38% si l’enfant est âgé de moins de 3 ans. Les parents isolés recourent davantage à un mode d’accueil (42 %) que les parents en couple (25%).

Une offre de places en crèches inégalement répartie sur le territoire

En 2013, la France offre 16,5 places en établissement d’accueil du jeune enfant (Eaje) pour 100 enfants de moins de 3 ans. 13,3 places sont le fait de l’accueil collectif et 2 % de l’accueil familial. Le reste provient des crèches de personnel, notamment les crèches hospitalières (0,5 place), des crèches parentales (0,2 place), et des micro-crèches (0,4 place). Mais cette offre est  inégalement répartie sur le territoire. Selon les départements, le potentiel d’accueil en structures collectives, familiales et parentales varie de 5 à 45 places offertes pour 100 enfants de moins de 3 ans, avec une forte concentration dans le quart sud-est de la France et en Île-de-France.

La capacité d’accueil théorique en accueil collectif et familial a augmenté de 14.500 places en 2012. Les places créées proviennent exclusivement des crèches de personnel, des crèches familiales, des crèches parentales et des micro-crèches. Ainsi, la capacité théorique d’accueil des micro-crèches a augmenté de 45% entre 2011 et 2012, passant de 8.200 places à 11.900 places. De même, le regain d’intérêt pour les crèches familiales est assez remarquable, ces dernières passant de 40.700 places théoriques en 2011 à 48.900 places en 2012, soit une augmentation de 20% alors que le nombre de places avait considérablement baissé entre 2010 et 2011. Les crèches de personnel continuent sur leur dynamique, avec 32% de croissance. Enfin, c’est du côté des crèches parentales que la croissance est la plus forte, puisque le nombre de places offertes a plus que doublé en un an, passant de 2400 places à 5500 places.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Cérémonie de remise des Prix santé et mieux-être au travail 2021

de La Mutuelle Nationale Territoriale - MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les parents ont davantage recours à un accueil extérieur à la famille

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement