Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Vu d'ailleurs

Le Royaume-Uni à l’avant-garde du design for all

Publié le 24/04/2014 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Dossier Santé Social

Très en avance, le pays a lancé, en septembre 2013, un projet de recherche qui étend le concept d'accessibilité aux personnes âgées.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Il vaut mieux être handicapé à Londres qu’à Paris », résumait Edouard Braine, l’ancien « consul à roulettes » de France à Londres – selon l’expression de ce diplomate devenu tétraplégique à la suite d’un accident d’équitation. Il est vrai que le dernier pays hôte des Jeux paralympiques devance largement la France en la matière. Outre-Manche, une législation antidiscrimination protège les personnes malades et handicapées depuis les années 70. Un principe d’égalité a été consacré, en 2010, avec l’Equality Act ; et tous les textes réglementaires concernant le National Health Service (système national de santé) s’efforcent de traduire ce concept en règles d’accessibilité pour tous. Quant au bâti, il a dû être mis en conformité, dès 2004.

Une nouvelle étape est en voie d’être franchie, avec un ambitieux projet de recherche baptisé « Mobility, Mood and Place » (mobilité, humeur et espace), lancé en septembre 2013 par le centre d’études Openspace de l’université d’Edimbourg. Dans une démarche de conception universelle (design for all, en anglais), il s’agit de concevoir un bâti et des espaces extérieurs qui prennent en compte les besoins de la personne âgée et lui permettent de rester autonome le plus longtemps possible.

Electrodes

Le projet s’appuie sur une large cohorte de sujets nés entre 1921 et 1936, déjà observée pour de multiples études nationales sur le vieillissement. Le panel inclut des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou souffrant de séquelles d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Des architectes, des gériatres, des neurologues, sous la direction d’une urbaniste, vont croiser leurs expertises pendant trois ans, en mettant à contribution l’imagerie cérébrale notamment. Des personnes âgées équipées d’électrodes ont commencé à sillonner la ville-test de Manchester, dans le cadre du programme municipal d’équipements et de services « valoriser les personnes âgées » ; la ville d’Edimbourg va également participer à cette expérimentation pluridisciplinaire. Il s’agit d’étudier l’influence, y compris sur les émotions, des lieux traversés et d’en tirer des enseignements généralisables à tous les types de construction ou d’aménagement. Les résultats devraient évidemment bénéficier aux maisons de retraite.

En tout, 16 partenaires se sont associés à cette recherche, dont la Design for All Foundation de Barcelone, pionnière mondiale de la conception universelle, qui s’attache à rendre des produits, des services ou des environnements utilisables, d’emblée, par tous les publics, quel que soit l’âge, les capacités, ou l’origine culturelle.

« Quarante ans d’avance sur nous »

Edouard Braine, ex-consul de France à Londres

« Au Royaume-Uni, le handicap fait partie de la normalité sociale. Les Britanniques ont quarante ans d’avance sur nous. C’est à l’initiative d’un simple élu travailliste de Manchester qu’a été votée, à l’unanimité, en 1970, une loi qui s’est imposée à tous les citoyens. En France, tradition monarchique oblige, il a fallu attendre 2005 pour que le Président Chirac propose une loi pour guérir les écrouelles. Je suis en fauteuil roulant, je suis parti travailler à Londres parce que je ne pouvais pas le faire à Paris. Dès l’arrivée à la gare de Saint-Pancras, vous trouvez des black cabs équipés. Tout est accessible, à commencer par les hôpitaux. Jetez un coup d’œil sur le site www.directenquiries.com : vous voulez aller d’un point A à un point B, le trajet, les bâtiments sont décrits. Pas besoin de centaines de pages de diagnostic, souvent incompréhensibles ; des ingénieurs ont fait les trajets et visité les bâtiments équipés de caméras 3D. C’est le pragmatisme anglais. »

 

Royaume-Uni

  • Population : 63,23 millions d’hab.
  • Superficie : 242 821 m2.
  • Réglementation : 1995, Disability Discrimination Act (DDA) ; 2005, réactualisation du DDA ; 2010, transformation en Equality Act .
  • Echéances : 2004, pour le cadre bâti ; 2015 à 2020, pour les transports en commun, selon le type de véhicule.
  • Pour en savoir plus : www.mobilitymoodplace.ac.uk

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Royaume-Uni à l’avant-garde du design for all

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement