Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Médico-social

Près de Strasbourg, un foyer d’accueil médicalisé aux fondations universelles

Publié le 24/04/2014 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Dossier Santé Social

La commune d'Ostwald, dans Le Bas-Rhin, a encouragé la « conception universelle » d'un foyer d'accueil médicalisé, en s'appuyant sur les conseils d'un centre de ressources notamment.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Situé à quinze minutes en tramway de Strasbourg, le foyer d’accueil médicalisé (FAM) Eolys se devait d’être doublement accessible : il accueille des personnes handicapées mentales vieillissantes. Ouvert en janvier 2011, avec 26 places, dont deux réservées à l’hébergement temporaire, ce bâtiment à très haute performance énergétique a été construit par un bailleur social, sur un terrain communal mis à disposition. « Il jouxte l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes [Ehpad] Siloé, achevé en 2008, et conçu dans la même configuration, raconte Yves Grandidier, directeur général de l’association gestionnaire, Travail et espérance. La commune d’Ostwald, qui compte 11 000 habitants, se montre très volontariste. Elle a signé la charte « ville-handicap » en 2011, et nous a d’emblée demandé d’inscrire l’accessibilité au cœur de la conception de notre projet. Tout naturellement, nous avons fait appel au cabinet d’architectes qui a conçu l’Ehpad, GKG, afin de nous assurer d’une qualité architecturale semblable. »

Espaces évolutifs

Le FAM, qui s’étend sur 1 800 mètres carrés, compte trois niveaux. Le rez-de-chaussée est affecté aux locaux collectifs et aux services administratifs et généraux. Les volumes ont été parfois volontairement surdimensionnés de manière à pouvoir faire évoluer les espaces : une salle consacrée aux activités physiques a ainsi été progressivement affectée à la prise en charge kinésithérapique. Aux étages, les chambres individuelles, équipées chacune d’une salle d’eau, sont vastes : 22 mètres carrés. « Les résidents ne peuvent pas venir avec leurs meubles. Impossible d’accepter les armoires alsaciennes à chapeau de gendarme qui prennent toute la place ! illustre Yves Grandidier. Mais nous avons privilégié le confort d’usage des résidents et du personnel, en choisissant avec soin un mobilier « non stigmatisant » : toutes les chambres ne sont pas équipées de lits médicalisés et une société spécialisée, Capréal, a réalisé du sur-mesure, à la fois fonctionnel et esthétique. »

La vocation du foyer est d’offrir un accueil adapté à des personnes dont l’état physique et mental laisse présager un besoin de médicalisation, de soins et de prise en charge individualisée. Il s’agit également de maintenir leurs capacités et leurs acquis, en leur assurant bien-être et vie sociale – par le choix de couleurs et de contrastes facilitant le repérage et créant différentes ambiances. Des aménagements conseillés par le CEP-Cicat (lire le témoignage ci-dessus).

Le FAM a été distingué par la Délégation ministérielle à l’accessibilité comme un exemple de conception universelle dans le médicosocial. Pas tant pour être allé au-delà des exigences réglementaires que pour avoir privilégié une approche positive de la contrainte. Ce qui pourrait être une définition de la conception universelle.

« Une valeur ajoutée pour le confort d’usage, et non une contrainte »

André Augst, ingénieur « accessibilité » et vice-président du CEP-Cicat (1)

« Notre centre de ressources sur le handicap a l’habitude de faire de l’accompagnement d’ouvrage. Jean-Paul Gilch, du cabinet GKG, nous a sollicités dès le stade de la demande du permis de construire. Sa volonté architecturale était de faire du FAM un véritable espace de vie. Avec l’association gestionnaire, nous étions donc trois à nous inscrire dans une même démarche de conception universelle, ce qui était novateur. L’accessibilité doit être comprise comme une valeur ajoutée pour le confort d’usage, et non une contrainte supplémentaire ! Pour les y aider, le CEP-Cicat a créé le label « Artisans accessibles d’Alsace », avec une formation à l’appui. Et nous collaborons avec le Centre scientifique et technique du bâtiment que la Délégation ministérielle à l’accessibilité a mandaté pour créer un site Internet référençant les produits et solutions techniques pour le respect de la réglementation accessibilité des ERP. Il devrait être lancé en juillet. Ce sera une aide précieuse. »

 

Repères

L’association parentale Travail et espérance gère sept établissements et services pour 250 adultes déficients mentaux et compte 113 salariés.
Le coût de l’opération pour le bailleur social, Habitat des salariés d’Alsace (groupe Domial), s’est élevé à près de 3,3 millions d’euros, couverts par un emprunt prêt locatif social (PLS) de 2,1 millions, un prêt de la caisse régionale d’assurance maladie de 300 000 euros et une subvention de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) de 658 000 euros.

Notes

Note 01 Centre de ressources, d'informations et de conseils en aides techniques. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Près de Strasbourg, un foyer d’accueil médicalisé aux fondations universelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement