Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Autonomie

Un «Plan pour les métiers» qui met l’accent sur la qualification

Publié le 28/03/2014 • Par Emilie Lay • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Un accord-cadre d’"Engagement pour le développement de l’emploi et des compétences pour l’autonomie» a été signé, le 27 mars 2014, par quatre ministres. Première action du «Plan pour les métiers de l’autonomie» dévoilé ce jour-là, il vise le développement des parcours qualifiants pour les salariés des Ehpad et de l’aide à domicile.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le projet de loi d’orientation et de programmation d’adaptation de la société au vieillissement se concrétise. Quatre ministres, Michel Sapin (Travail), Michèle Delaunay (Personnes âgées), Najat Vallaud-Belkacem (Droits des femmes) et Sylvia Pinel, dont le portefeuille recouvre les services à la personne, ont lancé, le 27 mars, le «Plan pour les métiers de l’autonomie» par la signature d’un accord d’ »Engagement pour le développement de l’emploi et des compétences pour l’autonomie» (Edec).

Cet accord-cadre a également été signé par les principales fédérations d’employeurs (Unifed, Synerpa, Fepem …), par les syndicats CFDT Santé Sociaux et Services, CFTC Santé Sociaux, les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un «Plan pour les métiers» qui met l’accent sur la qualification

Votre e-mail ne sera pas publié

mia

01/04/2014 12h53

Ah que voilà une nouvelle intéressante…Pourvu qu’elle soit suivie d’effets rapidement !!!
Je trouve en effet que si dans les Maisons de retraite et les EHPAD, trop de personnels sont « dépassés » par leur formation initiale et ne parviennent pas à satisfaire aux besoins des pensionnaires, pour les « aidants à domicile » venant de l’extérieur c’est bien pire encore !
je ne voudrais être trop cruelle mais je suis témoin régulier de comportements inacceptables ! manque d’exigence lors de leur recrutement, manque de comptétences solides, pas ou peu de contrôle de leur travail réel et de la qualité de celui-ci, pas d’estimation recuieillies auprès des personnes âgées ou de leur famille, etc…
Quand on voit se multiplier le nombre d’organismes « offrant » ces services si lourds et si indispensables pourtant, actuellement, il y a de quoi être plus qu’inquiets !
A suivre donc, avec le plus grand soin…et avec espoir !

Marie

01/04/2014 02h37

Je suis entièrement d’accord avec « Mia », je crois qu’il faudra mettre aussi l’accent sur le travail à domicile. Les personnes âgées se retrouvent confronter à des salariés, certains, qui n’ont aucune motivation que de gagner des sous au dépend de la personne âgée, des pesrsonnes qui se retrouvent au Prud’homme dépourvue de tous moyens ou aide de l’état, livrées à elle-mêmes. les personnes à domicile sont sont des proies faciles et sans défenses…

lolo

17/04/2014 02h21

je suis moi aussi complètement d’accord avec Mia et Marie. Sur le faite que nos Aînées soit de plus en plus maltraité dans tous les sens du terme.Ayant moi même un parent placé en maison de retraite et que le personnels n’attendent que le jour de la paye.OU es la chaleur le soutien l’aide et bien d’autres besoin.On le dit haut et fort mais personne ne l’entend..

Marie

01/07/2014 12h22

Il faut que le gouvernement fasse quelque chose et pas n’importe quoi pour montrer un intérêt virtuel aux sorts de nos aînés. je travaille dans un EHPAD et je suis choqué d’entendre les commentaires de mes collègues. Tout cela parce qu’ils sont laissés pour compte. Ils travaillent du dimanche au lundi, pas de reconnaissance, pas de primes ou les primes qui sont mis en place sont dérisoires comparées à la fonction hospitalière. Pas de matériel pour mettre en place les animations, pas assez de personnel, mais le travail doit être fait correctement, pas d’heures supplémentaires. Des fois nous restons sur notre temps pour essayer de donner le meilleur. Messieurs du gouvernement donnez-nous les moyens pour la prises en charge de nos aînés, donnez-leurs une fin de vie méritée et méritante, permettez-leurs d’obtenir la joie de vivre et de se reposer en paix…

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement