Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Formation

La VAE, une démarche à accompagner

Publié le 28/02/2014 • Par Emilie Lay • dans : Métier et carrière santé social

La validation des acquis de l'expérience semble en panne. Les professionnels se lançant dans la démarche doivent surmonter une série de difficultés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Douze ans après sa création, la validation des acquis de l’expérience (VAE) est en perte de vitesse. Alors que la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) dénombrait 29 720 candidats en 2007 dans les secteurs sanitaire et social, ils n’étaient plus que 17 147 en 2011. Pourtant, tous les diplômes du travail social y sont ouverts, ainsi que quatre diplômes paramédicaux. Et celui d’infirmier de bloc opératoire devrait les rejoindre au premier trimestre.

Parcours du combattant

La VAE a d’abord connu un essor, lorsqu’elle « palliait une pénurie de diplômés. Aujourd’hui, elle se résume à un outil de gestion des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La VAE, une démarche à accompagner

Votre e-mail ne sera pas publié

David Cuvelier

03/03/2014 08h14

Je fais suite à l’article « la VAE, une démarche à accompagner » qui met en avant les nombreuses difficultés du dispositif de 2002. Etant depuis bientôt 7 ans consultant-accompagnateur VAE, j’ai fait ce constat aussi. Depuis 2 ans je commence à regarder différemment cette difficulté.

Mon analyse est précisément que l’on voit la VAE uniquement comme un moyen d’acquérir un diplôme, ce qui est porteur d’un paradoxe, qui est notamment vrai dans tout le secteur de l’ESS.

L’employé cherche à être reconnu autant par le diplôme que le statut accessible par ce diplôme acquis et, en fonction de son environnement professionnel, il va pouvoir parler de sa démarche, solliciter une demande de financement …ou au contraire la faire dans son coin en attendant -parfois- de déposer sa démission quand le diplôme acquis lui permet de trouver un emploi plus valorisant.

De son côté l’employeur est préoccupé par des problématiques de gestion où son équipe est constituée de professionnel ayant gravi les échelons sans valider de qualification : l’employeur peut ainsi vivre comme une menace la démarche VAE de son collaborateur car -pense t’il- le salarié va demander une augmentation, un changement de poste voire quitter l’organisation.

C’est comme si dans cette situation, tout concourrait à échouer : le candidat à la VAE bataille pour aller au bout de son projet en devant faire face seul à ses difficultés et, l’employeur doit manager une équipe démotivée en raison de l’absence de reconnaissance …

Dans ce système tout le monde est perdant! En outre la Santé Sécurité au Travail n’est pas assurée : certains collaborateurs exercent des fonctions qu’ils ne devraient pas en raison de leur fonction et de leur (absence de) diplôme.

C’est pourquoi j’ai mis en place une approche qui vise à regarder différemment cette problématique et qui permet au mieux d’inverser la tendance dans un cercle vertueux et à minima de « rendre l’implicite explicite » comme disent les systémiciens.

J’ai d’ailleurs écrit un article dans ce sens mais je ne crois pas pouvoir le mettre ici!?
David Cuvelier

Annick97

12/03/2014 12h20

La VAE peut conduire en effet à l’obtention d’un diplôme afin de permettre au titulaire d’être promu à un grade supérieur (si son statuts le prévoit).
Cela lui permet aussi d’exercer à titre personnel un métier, par exemple en autoentrepreneur tout en occupant son poste avec l’accord de sa collectivité.
Hormis quelques metiers, les avanceements de grade dans la FPT n’exige pas la détention de dilôme et l’exercice du métier également est lié aux grades et fonctions mais non aux diplômes.
La VAE , à mon avis est interessante lorque l’agent exerce un métier qui ne rentre pas tout à fait dans ses désidératas et de par ses études effectuées voudrait se dirriger vers un autre métier.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement