Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

LUTTE CONTRE LE SIDA

Aides et Act Up-Paris glissent dans le rouge

Publié le 12/02/2014 • Par Emilie Lay • dans : Actu expert santé social

Les deux associations historiques devraient afficher, pour l’année 2013, un déficit budgétaire. Parmi les raisons en cause figure le désengagement financier de l’Etat en matière de prévention. Plus globalement, la lutte contre le sida mobilise moins.

La crise du secteur associatif n’épargne pas la lutte contre le sida. Fondées dès les années 80, Aides et Act Up-Paris sont, à leur tour, victimes de l’austérité. Depuis 2012, les subventions nationales publiques qui leur sont allouées commencent à chuter. « Nombre d’associations ferment, réduisent leur activité et ne peuvent plus mener à bien leur travail sur des terrains que l’Etat abandonne », dénonce Act Up-Paris. Une partie des salariés de l’association se retrouve ainsi en chômage partiel, de janvier à mars. De son côté, Aides a annoncé, le 12 décembre, un plan de sauvegarde de l’emploi ; et 65 postes sont menacés.

« Les associations ont révolutionné la réponse sociale apportée ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Sur le même sujet

  • Clarifier les financements des ARS

    Le Conseil national du sida (CNS) a remis, le 20 janvier, à la ministre des Affaires sociales et de la santé Marisol Touraine, son avis de « Suivi de recommandations sur le bilan à mi-parcours du Plan national de lutte contre le VIH / sida et les IST 2010-2014 ». Il y pointe du doigt les contraintes pesant « sur les actions des pilotes et des opérateurs du plan » depuis la création des agences régionales de santé (ARS) ; et ce, du fait d’une « baisse notable » des crédits d’intervention, depuis 2011. Le CNS déplore le manque de transparence des financements des agences. Aussi recommande-t-il de « mobiliser [leurs] services de statistiques et d’évaluation […] pour améliorer la connaissance des interventions financées par les pouvoirs publics en région ».

     

Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Aides et Act Up-Paris glissent dans le rouge

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement