Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

HOPITAUX

Le CNG souhaite développer le « coaching » des praticiens et directeurs de la FPH

Publié le 19/04/2013 • Par Aurélien Hélias • dans : A la Une santé social, Actu Santé Social

Cinq ans après sa création, le Centre national de gestion faisait le 12 avril 2013 un bilan de ses actions d'accompagnement des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la FPH. L'occasion de plaider pour le développement des formations en management.

Cinq ans après sa création en décembre 2007, le Centre national de gestion a souhaité faire le bilan de son action de développement de dispositifs de conseil, d’orientation et d’accompagnement des praticiens hospitaliers (PH) et des directeurs de la fonction publique hospitalière (FPH). Depuis début 2008 et jusqu’au 31 décembre 2012, 750 Directeurs d’hôpital (DH), d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux (D3S), des soins (DS) et Praticiens hospitaliers (PH) ont fait l’objet d’un accompagnement individualisé par le CNG. En 2012, ce sont précisément 288 professionnels -128 PH et 160 directeurs- qui ont été accompagnés.

Les praticiens hospitaliers sous-représentés

Autre enseignement chiffré : les PH ne représentent que 43 % des personnels accompagnés, alors qu’ils sont huit fois plus nombreux (40 000) que les directeurs (5 000). Un déséquilibre que le CNG souhaite à moyen terme rectifier « en faisant évoluer le système : on ne peut plus avoir les mêmes réponses pour les directeurs et les PH », en conclut Jacky Richard, président de son conseil d’administration du CNG.

Dévoilés à l’occasion du premier colloque organisé par le Centre le 12 avril dernier et consacré au soutien et à l’accompagnement des praticiens et directeurs, « enjeu de modernisation » pour la FPH, ces chiffres témoignent toutefois « d’un CNG qui fonctionne bien », s’est félicité Jacky Richard. L’opérateur souhaite à l’avenir développer sa fonction de « centre de ressources, une mission consistant à accompagner des personnels qui soit sont en difficultés, soit veulent bouger », a-t-il précisé. Une tâche dévolue précisément à l’unité mobilité-développement professionnel du CNG.

« Coaching d’équipe et collectif »

Au-delà des outils classiques proposés – bilan professionnel, définition et mise en œuvre d’un nouveau projet, aide à la candidature ou aux entretiens-, le CNG souhaite ainsi développer les compétences relationnelles ou managériales, au travers de la définition de formations prenant la forme d’un « coaching d’équipe et collectif », s’enthousiasme Danielle Toupillier, directrice générale du CNG. « Nous n’avons pas vocation à nous substituer aux dispositifs de DPC [Développement professionnel continu] qui sont personnels », prévient-elle toutefois. Et la directrice du CNG d’ajouter que le décret du 4 mai 2007 instaurant l’opérateur « nous donne la capacité de définir des actions de formation, pas de les porter. Nous n’avons pas vocation à nous substituer à des organismes gérés par d’autres supports », comme les organismes de formation des médecins ou l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP).

Toutefois, très « attachée à la notion de parcours individualisé » à l’encontre d’une formation « en mode industrialisé », Danielle Toupillier juge nécessaire d’inventer, pour la formation des PH, de « nouveaux dispositifs relais au sein des établissements et des ARS ». A l’échelle du CNG, l’opérateur pourrait par ailleurs faire appel « à des sociétés privées » pour jouer ce rôle de coaching et mieux répondre à l’ampleur de la demande. Mais la DG de préciser rapidement que cette délégation de fonction se ferait sous l’étroit contrôle du CNG, sous la forme d’un marché public imposant au prestataire « de travailler avec des méthodes validées par nos équipes ».

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le CNG souhaite développer le « coaching » des praticiens et directeurs de la FPH

Votre e-mail ne sera pas publié

NadineCoach

31/05/2016 09h00

Cet article date de 2013, qu’en est-il en 2016 ?

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement