Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Dispositifs d’information, d’orientation, d’accueil – Les centres locaux d’information et de coordination (CLIC)

Publié le 01/04/2013 • Par Dunod Éditions • dans : Fiches de révision

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les centres locaux d’information et de coordination gérontologique (CLIC) ont été instaurés à titre expérimental en 2000 (circulaire du 6 juin), puis légalisés en 2001 dans le cadre de la loi relative à l’allocation personnalisée d’autonomie.La circulaire du 18 mai 2001 précise qu’ils sont conçus comme un dispositif de proximité dédié en priorité aux usagers. Intégrés dans la nomenclature des établissements et services sociaux et médico-sociaux (selon la loi de 2002), ils sont soumis à la procédure d’autorisation.

1. LES MISSIONS

Ils constituent un guichet unique pour les personnes âgées d’un territoire. Ils ont une parfaite connaissance des dispositifs et des services existants pouvant répondre à la population concernée, quels que soient leurs demandes, besoins, difficultés, ressources… en matière de loisirs, services d’aides, santé… Leurs missions :

  • informer les personnes âgées, leur famille, les professionnels sur les différents dispositifs d’aide pour répondre à leurs besoins, dès le passage à la retraite ; 
  • accompagner les familles dans la prise en charge de leur parent (aide aux aidants), les aider à trouver le dispositif adapté aux besoins de la personne, ou les aider lors de la recherche d’un établissement ; 
  • évaluer les besoins en tenant compte des désirs de la personne, de son environnement et d’élaborer avec elle un projet d’accompagnement ;
  • animer et coordonner le réseau de professionnels pour répondre au mieux aux attentes des retraités (campagnes d’information, forums) ; 
  • contribuer à une mission d’observatoire sur le territoire concerné.

2. LE FONCTIONNEMENT

Il existe plusieurs niveaux de labellisation des CLIC. Celui-ci est déterminé par le rôle fonctionnel de la structure et par les actions mises en place. Il déterminera le niveau de subvention, le nombre de professionnels employés et les actions à réaliser.

a Le label de niveau 1

Il s’agit de proposer un accueil physique et téléphonique, d’apporter une information sur les aides et les prestations existantes, mettre à disposition une documentation ainsi que les dossiers de demande nécessaires à l’obtention d’une prestation. Les informations et l’aide apportées peuvent concerner :

  • l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), l’aide sociale à l’hébergement ; 
  • la mesure de protection juridique (sauvegarde de justice, tutelle, curatelle), le mandat de protection future ; 
  • les structures de soins ou d’hébergements temporaires ou permanents (hôpitaux, consultations gériatriques, accueils de jour, maisons de retraite, Ehpad…) ; 
  • l’amélioration de l’habitat et l’aménagement du logement selon les besoins de la personne ; 
  • les services à domicile (aide à domicile, auxiliaire de vie, soins infirmiers, téléassistance, portage de repas…) ; 
  • les transports, les loisirs proposés par la ville…

b Le label de niveau 2

Il prolonge le niveau 1 par une mission d’évaluation des besoins et l’élaboration d’un plan d’accompagnement personnalisé.

Le professionnel des CLIC pourra, à partir d’un entretien sur place ou à domicile, réaliser une évaluation pour définir les besoins de la personne concernée. Il proposera ce que l’on appelle « un plan d’aide personnalisé » qui détermine les interventions à mettre en oeuvre pour améliorer ses conditions de vie. Dans ce cadre, il est susceptible de proposer la visite à domicile de spécialistes en gérontologie.

c Le label de niveau 3

Il consiste à mettre en oeuvre le plan d’aide mais également à en faire le suivi. Les professionnels des CLIC vont s’assurer que toutes les mesures préconisées et acceptées par la personne âgée et/ou sa famille vont être réalisées. Pour ce faire ils s’appuieront sur la compétence des partenaires existants avec qui des liens auront été tissés par un travail de connaissance, de reconnaissance et de concertation.

De par leurs connaissances et leurs compétences, les professionnels des CLIC jouent un rôle important auprès des partenaires. Ils répondent à leurs besoins en mettant à leur disposition de la documentation, des listes de service et en organisant des rencontres d’informations.

Ils apportent un accompagnement spécialisé dans le cadre des situations complexes (refus d’aide, de soins, troubles du comportement…), ils font le lien entre le sanitaire et le social, la ville et l’hôpital, organisent des réunions pour travailler en concertation en réunissant les compétences de chacun.

Par sa connaissance du terrain et des personnes rencontrées, le CLIC joue un rôle d’observatoire de la vieillesse et des problématiques liées à la dépendance.

Il peut faire état des difficultés liées soit à un déficit de services, soit à un dysfonctionnement. Il est également en mesure d’alerter le conseil général en cas d’abus de confiance ou de démarchages malveillants.

3. LES PROFESSIONNELS DES CLIC

Les professionnels des CLIC sont principalement de formation sociale (assistante sociale, conseillère en économie sociale et familiale). Certains CLIC ont souhaité diversifier leurs équipes en embauchant des infirmiers, des ergothérapeutes, des psychologues et parfois un médecin gériatre. Selon les départements, les CLIC sont gérés par une association gérontologique, une communauté de commune, un hôpital, une maison de retraite, un CCAS, un réseau de santé. Lors de leur création, les CLIC étaient financés par l’État, mais, depuis 2005, ils relèvent des compétences du conseil général. Le financement peut être complété par les communes, certaines caisses de retraite, comme par exemple la CNAV…

4. LES PARTENAIRES DES CLIC

Les CLIC travaillent en étroite collaboration avec tous les partenaires concernés par les personnes âgées :

  • les services sociaux (du département, de la ville, des hôpitaux, des caisses de retraites, de la CPAM…) ; 
  • les professionnels de santé libéraux (médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, pharmaciens…) ; 
  • les réseaux de santé ; 
  • les administrations (mairie, CCAS, CNAV, le conseil général, le commissariat de police, le tribunal d’instance et de grande instance…) ; 
  • les organismes d’aides à la personne (associatifs et privés), les SSIAD, les Ehpad… ; 
  • les services hospitaliers.

En pratique
Pour avoir les coordonnées des CLIC : http://clic-info.personnes-agees.gouv.fr, ou contacter les services du conseil général du département de résidence de la personne concernée.
Loi du 20 juillet 2001 relative à l’APA (article 1), codifiée à l’article L. 232-13 du CASF.
Loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale.

Mettez toutes les chances de votre côté

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dispositifs d’information, d’orientation, d’accueil – Les centres locaux d’information et de coordination (CLIC)

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement