Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

ETUDE FEHAP

Etudes sur les nouvelles fractures territoriales : en conclusion, une connaissance actualisée des besoins de soins et de services à la personne

Publié le 01/04/2010 • Par laredaction • dans : Dossier Santé Social

Indépendamment de toute autre considération sur l'offre ou l'état de santé, les différentes catégories de territoires identifiées constituent en elles-mêmes des catégories justiciables de traitements différenciés par les acteurs de santé.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Ces catégories qui marquent profondément la France d’aujourd’hui estompent ou modifient des oppositions classiques qui désormais relèvent un peu du cliché scolaire :

L’opposition traditionnelle France du Nord, France du Sud et la ligne Le Havre-Marseille, ne sont plus de mise. Par bien des aspects, les vieux territoires industriels du Nord Pas-de-Calais, de l’Aisne et des Ardennes, de la Lorraine partagent une communauté de problèmes avec les périphéries ou banlieues défavorisées des grandes villes où qu’elles se trouvent dans le pays ;

L’opposition ville-campagne qui résultait des échanges commerciaux aux siècles passés disparaît derrière ce qui oppose les espaces métropolitains au reste du territoire. C’est une conséquence de la mondialisation où à tout le moins de l’internationalisation de la production et des échanges ;

France aisée / France moyenne

Hier encore centre-urbaine et assez dispersée parmi toutes les villes, «la France des beaux quartiers» se concentre et se localise désormais à Paris et dans des espaces périurbains limités et choisis, distincts d’autres espaces périurbains proches des centres où se concentrent les problèmes démographiques, économiques et sociaux ;

L’essentiel des périphéries des aires urbaines constitue une France moyenne sans doute assez douce pour la plupart de ses habitants. Elle s’étale sur de grandes distances autour des principales villes du pays. On reconnaît en général dans un département la préfecture mais plus les villes petites ou moyennes, les sous-préfectures du passé. Font exception dans ce dispositif les territoires qui tirent leurs richesses de leur sol, soit agricole et plus précisément viticole comme en Champagne-Ardennes ou en Saône-et-Loire, soit industriel comme en Normandie, ou encore de l’économie résidentielle comme dans le Morbihan ou les Alpes-Maritimes.
On a ici la traduction territoriale d’une économie où les services et les transferts publics comptent pour l’essentiel ;

Partout ailleurs et la plupart du temps, en périphérie des aires précédentes laissant apparaître très clairement l’importance des centralités, se disperse à travers tout le pays une France rurale, vieillissante et de condition modeste ;

Enfin, phénomène nouveau par ses traits aujourd’hui accusés, une «autre France» existe. On peut l’appeler la France en marge parce qu’elle présente de faibles indicateurs démographiques et socio-économiques et parce qu’elle est géographiquement en marge. Elle est, à l’échelle nationale, en marge des grands couloirs d’échange et à l’échelle départementale, souvent en marge aussi, formant d’étonnantes auréoles aux limites départementales et régionales et dont le Puy-de-Dôme au centre de la France constitue un exemple démonstratif. Ces territoires peuvent bien apparaître lointains. Ensemble, ils constituent des zones de concentration des besoins de santé autant qu’ils contribuent à une fracture territoriale qu’il importe de résorber.

Réponse aux besoins sanitaires et sociaux

La FEHAP, créée en 1936, est la digne héritière d’une tradition humaniste et solidaire d’aide aux plus démunis. Les établissements et services qu’elle fédère, sanitaires, sociaux et médico-sociaux privés non lucratifs, proposent des réponses à l’émergence des besoins sanitaires et sociaux de la population dans l’ensemble des territoires français.
Ensemble, Fédération, établissements et services, cherchent à adapter et faire évoluer leur offre au regard des réalités de santé.

Grâce à l’étude approfondie confiée à la Nouvelle fabrique des territoires, la FEHAP entend soutenir ses adhérents dans leur souhait de continuer de remplir une mission historique, et d’apporter aux besoins non couverts une réponse en terme d’offre de soins et d’accompagnement social et médico-social, et ce, dans le contexte de mise en place des agences régionales de santé et de mise en œuvre des dispositions de la loi portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Etudes sur les nouvelles fractures territoriales : en conclusion, une connaissance actualisée des besoins de soins et de services à la personne

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement