Déchèterie

À Liffré, une déchèterie pour zéro enfouissement

| Mis à jour le 09/06/2021
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Bennes à quai, casiers et local de réemploi pour limiter les enfouissements.

Groupe Elcimaï

Fin 2020, le Smictom Valcobreizh a ouvert une déchèterie rénovée et modernisée : des bennes à quai couplées à des casiers au sol, 45 types de déchets triés, une zone pour le réemploi pour répondre à la fin des enfouissements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Les déchèteries dans l'ère moderne

C’est au cours du dernier trimestre 2020 que la nouvelle déchèterie de Liffré près de Rennes (Ille-et-Vilaine) a été mise en service par le Smictom Valcobreizh (1). Ce syndicat issu de la fusion début 2020 du Smictom d’Ille-et-Rance et de celui des Forêts a en effet poursuivi la politique engagée par les deux syndicats dans le cadre de l’appel à projets « Territoire zéro déchet zéro gaspillage ». Regroupant cinquante-deux communes réparties sur cinq communautés de communes (90 000 habitants), il organise et assure en régie directe la collecte des ordures ménagères, des déchets recyclables ainsi que la gestion de sept déchèteries.

Fin des enfouissements d’ici à 2030

Le Smictom s’est donc engagé en 2019 dans un programme de rénovation-extension et de modernisation de ses déchèteries afin de répondre à l’objectif de zéro enfouissement. Il a pour cela mobilisé un budget de 8,3 millions d’euros. Si celui-ci s’inscrit dans la dynamique « Zéro déchet zéro gaspillage », il faut aussi souligner que le plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) de Bretagne prévoit la fin des enfouissements d’ici à 2030. Un marché global comprenant la construction de quatre nouvelles déchèteries (en lieu et place des anciennes sous-dimensionnées) a été passé avec le Groupe Elcimaï (2). Celle de Liffré présente des caractéristiques similaires à celle de Tinténiac ouverte en mars 2020.

Structure modulable et marché inversé

Sur une superficie « conséquente » d’un hectare environ (ce qui laisse envisager de larges possibilités d’utilisation), le choix a été d’opter pour une déchèterie de type « mixte » qui présente l’avantage de combiner les quais traditionnels avec des casiers au sol. En effet, au-delà de la facilité de gestion (pour les dépôts et les enlèvements), ces casiers sont modulables et permettent d’augmenter les types de déchets triés. La déchèterie est ainsi prévue pour en trier quarante-cinq types différents. Par exemple, le casier de 90 m3 pour le bois peut être scindé en deux (2 fois 45 m3) pour accepter deux catégories. Les gravats sont triés selon trois catégories plus le plâtre. Ainsi, la mise en place de nouveaux déchets à trier liés aux nouvelles REP (responsabilités élargies des producteurs, ndlr) ne posera pas de difficultés.

Par ailleurs, un nouveau bâtiment de 167 m2 accueille les locaux sociaux, le stockage des déchets dangereux et celui des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Afin de conforter l’objectif zéro enfouissement, la prévention n’a pas été oubliée. Un local de 49 m2 est réservé pour la collecte des objets réemployables. Si ce dernier est prévu pour fonctionner selon une collecte « traditionnelle », il est aussi organisé pour fonctionner sur le principe d’un supermarché inversé (du type Smicval Market de Libourne).

Qualité environnementale

Mais le Smictom a aussi été attentif à la qualité environnementale de cette construction. La charpente et les bardages sont en bois, les murs en terre crue. La réutilisation de matériaux de réemploi a été privilégiée dans le bâtiment (l’appareillage sanitaire par exemple).

Les dalles béton issues de la démolition de la précédente déchèterie et découpées (40 x 40 cm) sont, quant à elles, réutilisées dans l’aménagement des espaces verts.

Cette déchèterie a représenté un investissement d’1,8 million d’euros TTC.

Dossier
Commentaires

1  |  réagir

26/04/2021 02h46 - UGNON

45 flux !? …
Du délire ! Les gens vont passer la journée sur place !…

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP