Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Centre: un schéma centré sur les équipements

Publié le 12/11/2018 • dans : Bonnes pratique acteurs du sport

parc equestre
D.R.

«À l'époque, nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas demander n'importe quoi, à n'importe qui en matièred'équipements », se souvient Jean-Louis Desnoues, président du Cros du Centre. «Qui fait quoi? Qui finance quoi? Nous avions besoin d'une démarche cohérente et responsable ». Dès 2008, État, collectivités et mouvement sportif sont alors invités à embarquer dans une aventure coordonnée par le Cros et centrée sur les équipements. Lesquels sont considérés ici comme un moteur de développement des pratiques.

Schémas sectoriels

« Pas d'équipement, pas de développement », schématise à peine Jean-Louis Desnoues. «Qu'il s'agisse d'augmenter le nombre de ses licenciés, de ses encadrants ou d'améliorer la performance, une discipline a besoin d'équipementsen premier lieu. » «Aujourd'hui, nous en sommes au schéma de troisième génération », poursuit-il. « Les documents sont calés sur les olympiades: 2008-2012, 2012-2016 puis 2016-2020 pour celui en cours. Les ligues doivent donc transmettre une photographie de l'existant ainsi que de leurs besoins. Il en résulte ensuite la mise en forme de schémas directeurs sectoriels des équipements sportifs en région au service du développement des pratiques et de l'aménagement du territoire », souligne le président du Cros.

Socles locaux

Dans les faits, le Cros s'appuie également sur les conseils associatifs sportifs de territoire mis en place à l'échelle des pays. «Ils rassemblent les acteurs locaux. C'est une bonne approche pour faire émerger des besoins et présenter des dossiers solides aux financeurs. Les élus en l'occurrence qui ensuite, arbitrent. De façon concrète, entre 30 % et 40 % des besoins auraient ainsi été réalisés lors du premier schéma puis 50 % lors du deuxième. Sur ce schéma 2008-2012, nous avions 334 projets présentés », glisse-t-il, précisant également qu'il s'agit de chantier de constructions nouvelles ou de rénovation bien sûr.

Analyse partagée

« À l'époque, nous ne connaissions pas les difficultés de financement que nous rencontrons aujourd'hui », poursuit-il en référence à la baisse des dotations. Mais aussi celle des crédits du Centre national pour le développement du sport (CNDS). « Ils ne représentaient pas des sommes très importantes mais celles-ci exerçaient véritablement un rôle de levier ». Avec le recul, Jean-Louis Desnoues explique que ces différents schémas directeurs « permettent une analyse territoriale partagée et constituent une aide à la décision pour les financeurs dans une perspective d'aménagement du territoire sportif. Ils apportent une forme de cohérence entre les besoins fédéraux et les projets territoriaux ». Ont-ils eu un impact sur les pratiques? Toujours est-il qu'entre 2008 et 2017, le nombre de licenciés a augmenté de 1,7 %. Ce qui représente environ 11000 personnes.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre: un schéma centré sur les équipements

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement