Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Val-d’Oise, l’appel aux mécènes

Publié le 12/07/2019 • dans : Bonnes pratique acteurs du sport

210 gestion
©BillionPhotos.com - stock.adobe.com

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le faire-part de naissance date de fin mars dernier, en présence des acteurs économiques du Val-d’Oise réunis à l’occasion du salon Effervescence, à l’Aren’Ice de Cergy. Et pour cause ! Ces potentiels mécènes représentent la principale cible de la toute nouvelle Fondation du sport en  Val-d’Oise. L’initiative  revient au conseil départemental et plus  précisément à Marie-Évelyne Christin,  sa vice-présidente déléguée au sport, à la jeunesse et aux associations. « Depuis de  nombreuses années, le département mène une politique volontariste pour faciliter l’accès au sport à tous les Valdoisiens », souligne-t-elle, chiffres à  l’appui :  2 50  000 licenciés dans 1 200 associations sportives. « Avec cette Fondation, nous pouvons être fiers de la dynamique enclenchée ».

En complément ou à la place

Abritée par le comité départemental olympique et sportif, la fondation est rattachée à la Fondation du sport français, « qui nous sert aussi, à ce stade, d’appui logistique et RH », assure sa présidente Dominique Petit, également à la tête du CDOS 95. « L’idée étant que cette structure puisse intervenir en complément de l’État ou des collectivités. Mais aussi parfois à la place, lorsque le projet porté par l’association n’est pas éligible aux lignes budgétaires publiques ». Elle fait notamment référence « à ce qui était appelé jusqu’ici le CNDS ». Lequel n’intervenait pas pour des demandes inférieures à 5 000 euros. « Notre fondation le pourra », dit-elle.

Cinq thématiques principales

« L’enjeu est vraiment de s’ouvrir à d’autres financeurs pour promouvoir au maximum la pratique du sport pour tous, sur le territoire », poursuit Dominique Petit, qui  assure que  la Fondation ne sera pas présente au sein du futur Parlement du sport.

La structure  fonctionnera sur appel à projets, autour de cinq thématiques principales :

le soutien :

  1. à la reconversion de sportifs de haut niveau
  2. à l’insertion sociale par le sport
  3. au sport-santé
  4. à la pratique des personnes en situation de handicap
  5. au sport féminin.

Retour sur investissement

Pour son lancement, le conseil  départemental a approuvé l’attribution d’une subvention de 7 500 euros. Une entreprise Cergyssoise – 4IU, spécialisée dans l’aménagement d’espaces professionnels – a également apporté son soutien à hauteur de 2 000 euros.

« J’espère vivement  que les acteurs économiques du département vont nous rejoindre pour nous permettre de promouvoir le sport comme vecteur de lien social », enchaîne Dominique Petit. « Et ce, dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques 2024 et de l’obtention du label ‘‘Terre de jeux’’».

Au-delà des acteurs économiques, les particuliers sont également ciblés. « L’aspect fiscal représente bien sûr l’argument numéro un. Nous souhaitons qu’ils aient une sorte de retour sur investissement. Comme la mise à disposition de places pour tel ou tel événement sportif », conclut la présidente.

L’attrait du crédit d’impôt

Pour une entreprise, le don auprès des associations permet une réduction d’impôt de 60 % du montant du don, quel que soit le régime fiscal (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés), dans la limite d’un plafond de 0,5 % du chiffre d’affaires annuel. Pour un particulier, la réduction d’impôt est égale à 66 % du total des versements dans la limite de 20 % du revenu imposable de votre foyer.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Val-d’Oise, l’appel aux mécènes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement