Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Chanteloup expérimente les coachs d’insertion par le sport

Publié le 21/09/2020 • dans : Bonnes pratique acteurs du sport

entraîneur enfants jeunes sport
matimix

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le programme de coachs d’insertion par le sport a été lancé en 2019 par l’Agence pour l’éducation par le sport (Apels). L’idée de départ ? « Dans nos villes, un potentiel incroyable de jeunes acquiert des valeurs grâce au sport et aux éducateurs », constate Jean-Philippe Acensi, son président. « Un jeune qui s’implique dans son sport développe pour cela, une énergie, de la rigueur, etc. Autant de qualités et de compétences qui sont utiles pour un parcours de formation ou pour évoluer dans une entreprise ». Il s’agit juste, en quelque sorte, de les transférer dans cette perspective d’insertion.

Parcours d’employabilité

C’est tout le travail de ces coachs, chargés de détecter de jeunes sportifs chercheurs d’emploi, afin de les mobiliser à travers un parcours d’employabilité. « Nous structurons la compétence des éducateurs sportifs et l’élargissons au volet insertion et relation avec l’entreprise », souligne Abde Rahmine Rchouk, responsable du programme à l’Apels. Le conseil départemental des Yvelines a été l’un des premiers à l’expérimenter. D’ici à 2021, il souhaite ainsi financer la formation de trente coachs pour accompagner ensuite 450 jeunes. Il a investi pour cela 835 000 euros dans une opération dont le coût global s’élève à 1,5 million d’euros. La différence ? Elle est prise en charge par le ministère du Travail dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (PIC).

14 coachs

Pour l’heure, quatorze coachs ont été formés ou sont en passe de l’être. Deux exercent déjà à Chanteloup-les-Vignes, notamment au sein du quartier prioritaire de la Noé et celui de la ZAC des Feucherets (quartier de veille). Ils sont rattachés aux services médiation pour l’un et réussite éducative, pour l’autre. « Comme le métier est en cours de structuration (lire l’encadré), ils sont respectivement sous contrat adulte-relais et statut de vacataire », glisse Jean Mendy. C’est le cas de Lahcen Chakir, entraîneur de l’équipe de football de ­Chanteloup et récemment recruté comme coach. « Nous organisions d’abord des séances de sport au cours desquelles nous voyons le jeune évoluer, à travers des facteurs comme la ponctualité, la gestion des conflits, la vie de groupe, la rigueur, etc. Ensuite, place à des ateliers où il travaille la posture, la confiance, l’image qu’il renvoie… avant de se concentrer sur son projet avec un référent entreprise. Nous l’envoyons en stage lorsque nous sommes quasiment certains qu’il est opérationnel ».

Nouvelles façons de faire

Interrogée début mars 2020, Catherine Arenou, la maire, insiste : « Un même individu n’est pas découpé. Il n’y a pas celui qui fait du sport et celui qui cherche un travail. C’est une entité unique qui fait appel à des qualités uniques ». À ses yeux, « il s’agit d’expérimenter de nouvelles façons de faire en s’appuyant sur des éducateurs sportifs de la ville, qui sont en première ligne pour accompagner les jeunes ».
 

Quatre semaines de formation

Le métier de coach d’insertion par le sport concerne principalement des éducateurs sportifs. Ils bénéficient d’une formation assurée par l’Apels, sur une durée de quatre semaines, sanctionnée sous peu, d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) « coach d’insertion par le sport ». L’objectif est de former une centaine de coachs, de façon à accompagner 1 800 jeunes au niveau national, d’ici à 2022.

Pour en savoir plus : coachs@apels.org

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Chanteloup expérimente les coachs d’insertion par le sport

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement