Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Le maire doit-il indemniser un agent qui s’est blessé en déplaçant une cage de foot ?

Publié le 02/10/2020 • dans : Juridique acteurs du sport

cage de foot
bilanol - stock.adobe.com

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Oui, encore faut-il prouver un préjudice à indemniser ! M. I. a été nommé adjoint technique territorial stagiaire à compter du 1er mars 2014 par le maire de Mions, et titularisé dans ce grade à compter du 28 décembre 2015. Le 2 septembre 2014, alors qu’il était affecté au service des sports depuis le 1er mars 2014, il s’est blessé à l’épaule en déplaçant une cage de football.

Cet accident a été reconnu imputable au service.  Il a ensuite demandé au tribunal la condamnation de la commune de Mions à lui verser des dommages et intérêts en réparation de son préjudice, mais le tribunal rejette sa demande. Il fait alors appel de ce jugement. L’instruction révèle que la commune de Mions n’a commis aucune faute, sa responsabilité ne saurait donc être engagée pour le non-respect de ses obligations en matière de sécurité et de protection de la santé de ses agents.

Toutefois, cette absence de faute ne prive pas l’agent de la possibilité d’obtenir de la collectivité la réparation de ses préjudices patrimoniaux comme le préjudice de souffrances physiques ou morales, ainsi que des préjudices esthétique ou d’agrément, et des troubles dans ses conditions d’existence pouvant résulter de son accident de service.  Mais M. I. ne démontre pas la réalité de ces préjudices. La Cour rejette donc sa demande.

Source : cour d’appel de Lyon, 9 avril 2020.

Par Damien Aymard

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le maire doit-il indemniser un agent qui s’est blessé en déplaçant une cage de foot ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement