Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Bretagne. Face à la crise, le conseil général 35 diffère plusieurs projets

Publié le 19/11/2008 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil général d’Ille-et-Vilaine a tenu le 19 novembre une session extraordinaire consacrée à la crise financière et son impact sur les finances départementales. Plusieurs mesures ont été annoncées, notamment le report de certains grands projets d’infrastructures.
C’est le cas du nouveau bâtiment des services à Rennes (initialement budgété à hauteur de 26 millions d’euros, et de l’espace sportif départemental sur le campus de Ker Lann, dont le coût net pour la collectivité est estimé à 28 millions. Par ailleurs, le montant des subventions aux tiers (communes, associations…) sera réduit de 10% en 2009, ce qui devrait se traduire par un allègement de 7,7 millions d’euros.
D’importants travaux routiers en cours sur les axes Rennes-Redon et Rennes-Angers seront quant à eux étalés jusqu’en 2015, au lieu d’être achevés dès 2013.

Les services du conseil général sont également mis à contribution : il leur est demandé d’identifier des gisements d’économies à hauteur de 4 millions d’euros dans leur budget de fonctionnement. « Nous maintenons en revanche nos investissements à 200 millions d’euros par an sur 2009-2011, ce qui correspond à un niveau supérieur aux périodes précédentes, notamment pour soutenir le BTP », souligne le président (PS) du département, Jean-Louis Tourenne, qui rappelle que le département est le premier investisseur du territoire. Dans ce contexte, une hausse des impôts pourrait être décidée «si les transferts de charges annoncés ne sont pas compensés par l’Etat », glisse Jean-Louis Tourenne, qui ne se fait visiblement guère d’illusions sur ce dernier point.

Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bretagne. Face à la crise, le conseil général 35 diffère plusieurs projets

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement