logo
DOSSIER : Budgets primitifs 2021 : l'incertitude de la relance économique
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/728821/les-investissements-du-bloc-local-devront-attendre/

BUDGETS 2021
Les investissements du bloc local dans l’antichambre de la relance
Pascale Tessier | A la une | A la Une finances | Actu experts finances | France | Publié le 26/03/2021 | Mis à jour le 08/04/2021

Affecté par la crise mais impatient d’investir, le bloc communal reste prudent face à des marges de manœuvre inconnues et une réforme fiscale dont il redoute des compensations non pérennes. Passé le temps des études, les investissements seront plutôt pour 2022.

Inquiétude et flou résument l’état d’esprit des élus des communes et des intercommunalités confrontés aux arbitrages budgétaires. Toutefois, réduire les perspectives à ces deux mots noircirait exagérément le tableau car, en cette première année de mandat, les maires ont la volonté d’entreprendre.

D’autant que les résultats 2020 sont moins mauvais que les premières estimations. « Avec la clause de sauvegarde, le bloc communal a les moyens d’investir, même si la capacité d’autofinancement s’est un peu tassée », résume le député (LREM) du Gers, Jean-René Cazeneuve, rapporteur de la mission budgétaire sur les relations avec les collectivités territoriales.

Bien que les communes soient « les collectivités les plus impactées par la crise », en raison de leurs pertes tarifaires, et que le taux ...

CHIFFRES CLES

  • 74 % des intercommunalités jugent leur situation financière « bonne », 15 % « mauvaise » et 11 % « très mauvaise ». Aucune n’a indiqué « très bonne » (source : ADCF, février 2021).
  • - 10,7 % de capacité d’autofinancement pour les collectivités de plus de 35 000 hab. et + 1,5 % pour les plus petites, entre 2019 et 2020. Il y a donc une corrélation entre l’impact de la crise et la taille de la collectivité (source : direction générale des finances publiques).