Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par Commission européenne

Les aides de l’Europe pour maintenir l’accès aux soins sur votre territoire : décryptage

Publié le 23/03/2021 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

300X200_VISUEL_ARTICLE
D.R.
Lutter contre les « déserts médicaux » est un des enjeux clés des territoires ruraux et quelquefois péri-urbains. L’Union européenne à travers ses recommandations et la mobilisation de millions d’euros de fonds en faveur de la santé, vise, notamment, à garantir l’universalité d’accès à des soins abordables et de qualité en promouvant la pérennité des systèmes de santé. Ainsi, dans leurs priorités, les Fonds européens structurels et d’Investissement encouragent et cofinancent la couverture sanitaire des populations isolées.

Pour les aider, le FEDER (Fond Européen pour le Développement Régional) et le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) proposent des subventions spécifiquement dédiées aux territoires engagés dans une telle démarche. Ils permettent,  notamment, de financer les travaux nécessaires à la réalisation d’un accueil de santé municipal dans lequel les médecins peuvent s’installer facilement.  Décryptage de  deux projets dans le domaine de la santé financés en partie par des subventions européennes et, notamment, le FEADER.

Aménagement d’une maison de santé à Chalus

Quand la mairie de Chalus (1700 habitants), en Haute-Vienne, acquiert en 2014 une vaste bâtisse à proximité du centre-bourg, elle ne sait pas encore comment elle va l’occuper. Puis, très vite, la création d’une maison de santé s’impose : « nos professionnels de santé partaient en retraite les uns après les autres sans être remplacés, nous avons voulu prendre en main le sujet pour éviter le désert médical », explique le maire de Chalus, Alain Brézaudy.

La commune, accompagnée par la Mutualité française, a construit un dossier solide pour la réalisation de ce projet de maison de santé, ce qui lui a permis d’obtenir plusieurs financements. « Nous avons travaillé avec le Conseil régional qui nous a aidés à instruire notre dossier pour obtenir cette aide européenne décisive pour une commune de notre taille », ajoute le maire.

Près du quart des habitants de Chalus ont plus de 75 ans, une population qui se sent vite fragilisée par le manque de praticiens : « le projet nous a permis de réunir les professions médicales et paramédicales au sein d’un même ensemble qui respecte les normes d’accessibilité récentes », poursuit Alain Brézaudy qui soulève, toutefois, la nécessité de contracter un prêt-relais pour réaliser les travaux avant d’obtenir le versement de la subvention. Il conclut : « sans l’aide européenne, nos capacités d’investissement ne nous auraient pas permis de poursuivre les projets de rénovation que nous avons engagés au cœur de la commune ».

Chiffres clés : investissement total et financement européen 

Budget total du projet : 1 million d’euros

25 % financé par l’État

50 % financé par une subvention du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER)

25 % par de l’autofinancement

https://www.mutualite.fr/actualites/maison-de-sante-de-chalus-lacces-aux-soins-facilite/

 

Une cabine de télémédecine pour pallier l’absence de médecins à Tautavel

A Tautavel (900 habitants, Pyrénées-Orientales), il manque encore quelques coups de pinceaux pour que la Maison des soins de la vallée du Verdouble accueille ses premiers patients. Dans les trois pièces de cet ancien logement communal, la mairie espère attirer durablement quelques professionnels de santé. Deux médecins ont exercé dans le village depuis 2013 mais le cadre de vie agréable que propose la commune rurale ne suffit pas à les retenir.

Si la municipalité espère se montrer plus convaincante avec ce nouvel espace dédié, elle mise parallèlement sur une innovation, une cabine de télémédecine. Une pièce de la maison de soins sera équipée de ce « photomaton médical » : entré dans la cabine à l’heure de son rendez-vous, le patient insèrera sa carte vitale pour dialoguer avec un médecin généraliste ou spécialiste posté devant son écran. La cabine est équipée pour prendre la température et la tension du patient ou suivre ses constantes. « L’acquisition de cet équipement a été discutée au sein d’un groupe de travail qui associe les professionnels de santé de la vallée, indique la responsable des services administratifs de Tautavel, Carole Navarro. Ce dispositif local permettra, par exemple, aux habitants de disposer d’un suivi médical ou d’un premier contact avec un spécialiste ».

L’ensemble du projet a été accompagné par le Groupe d’action locale (GAL) Pays de la vallée de l’Agly, qui gère le programme de financement du développement rural LEADER +. « Nous avons accompagné la mairie à chaque étape, de la définition du projet au dépôt du dossier de subvention », explique Félix Authier, le chargé de projet du GAL. Un accompagnement jugé « essentiel » par la commune : « c’est vrai que le montage du dossier n’est pas simple mais le soutien du GAL a considérablement facilité notre tâche ! », reconnaît Carole Navarro qui a profité de cet élan pour décrocher une seconde subvention du FEADER, cette fois pour un équipement de loisir.

Investissement total et financement européen 

Budget du projet dans son ensemble (études et réalisation) : 340 000 euros au total, dont 80 000 euros pour la cabine elle-même.

24 000 euros proviennent d’une subvention du programme de financement du développement rural LEADER +.

 

http://valleedelagly.fr/pdf/FA3_Maison_soins_Tautavel.pdf

La carte des GAL en France : https://www.reseaurural.fr/territoire-leader/la-carte-des-gal

 

3 conseils pour préparer le financement de vos projets:

  • Anticiper : de l’idée au projet, de la préparation à la mise en œuvre, du financement à l’ouverture, le processus peut prendre plusieurs années, comme tout investissement communal.
  • S’entourer : l’État et les collectivités territoriales sont souvent les co-financeurs indispensables à l’obtention d’une subvention européenne. Se rapprocher de leurs services en amont peut permettre de bénéficier de leurs expertises et de leurs dispositifs d’accompagnement.
  • S’informer auprès de l’autorité de gestion des fonds européens en région pour orienter très en amont son projet. Les contacts : https://www.europe-en-france.gouv.fr/fr/programmes-europeens-2014-2020

 

 

Contenu proposé par la Commission européenne

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement