Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie circulaire

Donner plutôt que jeter, le troc comme solution antigaspi dans les déchetteries

Publié le 29/03/2021 • Par Sylvie Luneau • dans : Actu expert santé social, actus experts technique, France, Innovations et Territoires

Gaëlle Merle, responsable du service « communication et zéro déchet » au syndicat mixte Cyclad en Charente-Maritime
Gaëlle Merle, responsable du service « communication et zéro déchet » au syndicat mixte Cyclad en Charente-Maritime Jean-Michel Nossant/La Gazette
La loi a instauré l’obligation d’une zone de réemploi au sein de chaque déchetterie, mais, à ce jour, peu de collectivités disposent d’un équipement attractif. Quelques collectivités ont pris de l’avance, comme le Smicval ou le Cyclad, et sont en passe de transformer leurs déchets en source de richesses pour leurs territoires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Selon l’agence de la transition écologique (Ademe), le réemploi permet de diminuer de 13 kilogrammes la quantité de déchets par an et par personne. Plusieurs collectivités développent des initiatives dans ce sens : recycleries, ressourceries, zones de gratuité, troc. Contrairement aux recycleries, dans le cas du troc ou de la zone de gratuité, il n’y a pas de vente. Le mot « troc » est souvent employé abusivement car, dans la plupart des cas, il n’y a pas d’échange instantané : on peut prendre des objets sans en déposer, en prendre et en déposer, ou en déposer sans en prendre. L’une des initiatives pionnières sur les zones de gratuité a été portée par le Cyclad, en Charente-Maritime, qui a lancé l’une des premières opérations il y a dix ans. L’idée a fait bien du chemin depuis. Mais les opérations de troc organisées par les collectivités restent souvent très ponctuelles et sur des objets particuliers, comme les « trocs de livres ».

L’exemple le plus connu de troc organisé au sein d’une déchetterie est le Smicval Market. C’est une déchetterie inversée, basée sur le réemploi. Son succès repose sur le soin mis en œuvre pour en faire un espace accueillant et coloré, transformant ainsi la perception du « déchet » en objet prêt à être réemployé. Le Smicval du Libournais (138 communes, 210 000 hab., Gironde) a lancé cet équipement en 2017. « Cet outil est inscrit dans notre projet politique territoire zéro déchet, zéro gaspillage », explique Karine Pain, responsable de la communication.

Ateliers de valorisation

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Donner plutôt que jeter, le troc comme solution antigaspi dans les déchetteries

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement