Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Interview] Fusion des régions

« Coincée par les surcoûts, la région Grand Est s’est endettée pour financer ses investissements »

Publié le 18/03/2021 • Par Frédéric Ville • dans : Actu experts finances, France

bilan
Richard Villalon / AdobeStock
Docteur en économie, Jean-Philippe Atzenhoffer publie : « Le Grand Est, une aberration économique ». Un pavé dans la mare des fusions de régions qui dénonce l’absence d’économies d’échelles.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Comme l’Etat qui tablait sur 10 Mds€ d’économies issues de la fusion des régions, en 2017, Philippe Richert, président de la Région Grand Est, annonçait 1 Md€ d’économies sur les cinq premières années pour sa région. Qu’en est-il ?

Jean-Philippe Atzenhoffer : En l’absence d’évaluation des coûts et des gains, rien ne permet d’affirmer des économies. Par exemple, la rationalisation de l’immobilier n’a jamais eu lieu. Au lieu du regroupement annoncé, des acquisitions immobilières ont eut lieu : 10,35 M€ à Metz, 2 M € à Strasbourg, 0,82 M€ à Charleville-Mézières, 0,79 M€ à Haguenau, 5,35 M€ pour 12 agences territoriales, une « ambassade » à Paris à 3 M€, 6 M€ à Nancy, soit au total 28,31 M € entre 2017 et aujourd’hui (non exhaustif). Certes, ces acquisitions ont fait diminuer les loyers ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Références

  • Jean-Philippe Atzenhoffer. Le Grand Est, une aberration économique. Le Verger éditeur, janvier 2021, 319 p.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Coincée par les surcoûts, la région Grand Est s’est endettée pour financer ses investissements »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement