Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Carte militaire : Chirac 1 – Sarkozy 0

Publié le 29/03/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

militaires armee
Ministère de la Défense
Le bilan du méga-plan social dans les armées (plus de 300 000 postes supprimés au total), fait apparaître une nette différence entre Jacques Chirac, qui s’est montré soucieux d’éviter des grosses coupes dans les petites villes, et son successeur, Nicolas Sarkozy.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Quand les services publics s’en vont

C’est une réforme qui a été menée à bas bruit, sur fond de fin de la guerre froide, d’abandon de la conscription et de restrictions budgétaires. Entre 1989 et 2019, les effectifs du ministère de la Défense ont fondu de 577 360 en 1989 à 268 294 en 2019.

Ce méga-plan social de plus de 300 000 suppressions de postes a durement frappé l’Est de la France où étaient cantonnés les principaux régiments face à la menace germanique, puis soviétique. Les critères d’aménagement du territoire, encore très présents à l’époque de Jacques Chirac, entre 1995 et 2007, ont cédé le pas sous Nicolas Sarkozy à des considérations exclusivement militaires et budgétaires fondées sur le regroupement des forces.

Spécialiste des questions de défense, le Premier ministre François Fillon a beaucoup poussé en ce sens ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Carte militaire : Chirac 1 – Sarkozy 0

Votre e-mail ne sera pas publié