Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

Transports : une licence pour garder le contrôle sur les données

Publié le 11/03/2021 • Par Alexandre Léchenet • dans : actus experts technique, France

Agence_Conversationnel-Sytral
Agence Conversationnel/Sytral
L'UTP et le Gart ont publié une nouvelle licence contraignant la publication et la réutilisation de données de transports. Elle est le fruit de discussions entre plusieurs acteurs du transport et traduit, selon eux, les avancées de la loi d'orientation des mobilités.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A la suite d’une concertation réunissant certains producteurs et réutilisateurs de données de transport, l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP) et le Groupement des autorités responsables de transport (Gart), ont rendu publique, le 8 mars, une licence d’utilisation des données, appelée « licence Mobilités ». Leur ambition : que les autorités organisatrices des mobilités imposent ce cadre de réutilisation aux réutilisateurs.

Les rédacteurs se sont inspirés de la licence ODbL, utilisée sur la plateforme nationale des données de transport, aussi appelée Point d’accès national (PAN) et applicable, par décret, aux données publiques. Cependant, ils s’en démarquent pour au moins trois points   :

  • la possibilité d’une ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transports : une licence pour garder le contrôle sur les données

Votre e-mail ne sera pas publié

Pierre

26/03/2021 03h48

Pour la Métropole de Lyon nous avons été confrontés à plusieurs situations. et ce n’est pas contre WAZE que cette licence a été proposée, mais bien pour d’autres situations aussi :
– Une appli récupérait nos données transport, mais dans le même temps poussait les solutions de VTC Uber Pop alors que cette offre était interdite. Nous avons menacé de couper le flux TC si l’offre interdite Uber Pop continuait à être proposée au même tire que les TC. L’éditeur s’est exécuté en 24h, un simple rappel à la loi avait été inopérant.
– Une appli souhaitait nos données TC temps réel pour alimenter son appli dont la fonction principale était via le crowdsourcing de localiser les contrôleurs du réseau en temps réel. C’est clairement un outil pour aider à frauder, ce qui est contraire à l’action fiche 8.3 action 2 du PDU voté en 2017 « lutte contre la fraude ». On ne peut pas interdire cette appli, mais on ne va pas l’alimenter en données pour l’aider à conquérir des usagers et par là intensifier la fraude.
– WAZE est capable du meilleur comme du pire : le meilleur en nous aidant à dévier les flux de trafic en cas de perturbations exceptionnelles pour éviter que tout le monde s’engouffre dans la nasse et nous aider dans nos actions de régulation et d’exploitation de la voirie en mode dégradé. Le pire quand au quotidien les flux de trafic sont reroutés vers nos écoles, crèches, marchés, quartiers résidentiels… Donc on partage nos alertes trafic avec Waze, mais on protège nos données temps réel de congestions récurrentes.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement