Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mixité sociale

« La loi SRU n’a pas supprimé la ségrégation résidentielle »

Publié le 16/03/2021 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Thomas Kirszbaum
fabien calcavechia
Thomas Kirszbaum, sociologue, chercheur associé à l’Institut des sciences sociales du politique., travaille depuis plusieurs années sur les enjeux de mixité sociale, notamment dans les opérations de rénovation urbaine. Il mène actuellement des travaux sur la loi « SRU », en collaboration avec des chercheurs américains, notamment sur l’avenir de l’article 55.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le 13 décembre, on fêtait les vingt ans de la loi « SRU », et de son article 55, qui fixe des quotas de 20 à 25 % de logements sociaux à atteindre d’ici à 2025 dans les communes de plus de 1 500 habitants. Un anniversaire sur fond de polémique, alors que se profilait un toilettage du dispositif par la voie d’ordonnance. Inacceptable pour les élus locaux et les parlementaires, ce qui montre l’extrême sensibilité qui demeure sur ce sujet.
Mixité sociale et lutte contre la ségrégation résidentielle sont les objectifs portés par cet article 55 et, avant, par la loi d’orientation pour la ville du 13  juillet 1991. « On est sur la thématique du partage du fardeau, une vieille revendication notamment portée par les élus communistes, qui dénonçaient les communes riches ne voulant pas prendre leur ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La loi SRU n’a pas supprimé la ségrégation résidentielle »

Votre e-mail ne sera pas publié