Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[EXCLU] Observatoire de la dette Finance Active 2021

Les collectivités de plus en plus attirées par le marché obligataire

Publié le 10/03/2021 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_62723205_Jürgen Fälchle
Jürgen Fälchle / AdobeStock
Le baromètre Finance Active 2021, dévoilé en exclusivité par le Club Finances, montre que, malgré la crise sanitaire, les collectivités sont parvenues à maintenir une stratégie d’endettement dynamique portée par un marché particulièrement attractif avec des taux à des plus bas historiques. Dans cet environnement, le marché obligataire fait figure d’alternative de plus en plus privilégiée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le marché de la dette locale, plus que jamais dominé par les offres à taux fixe, a fait en 2020 un pas de côté vers l’obligataire. Le très attendu observatoire de la dette locale Finance Active (société de conseil en gestion de la dette locale) que le Club a pu consulter en exclusivité, portant sur plus de 10 milliards de flux (sur un total estimé à 17,5 milliards) contractés auprès de 1183 collectivités, montre que la part des emprunts obligataires dans les crédits long terme souscrits par les collectivités a quasiment doublé, passant de 17,1 % en 2019 à 31,4 % l’an dernier.

En conséquence, les offres bancaires ont reculé de 64,4 % à 59,3 %, le reste ayant été contracté auprès des acteurs institutionnels comme la BEI, la Caisse des dépôts ou l’Agence France locale qui n’ont pas vraiment ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités de plus en plus attirées par le marché obligataire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement