Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Fiche finance] Conjoncture

La Cour des comptes évalue l’impact de la crise sanitaire (2/2)

Publié le 08/03/2021 • Par Auteur associé • dans : Actu experts finances, Fiches Finances, France

courdescomptes_une
Arap - Fotolia
Après avoir étudié l’impact de la crise sanitaire sur le bloc communal, la Cour des comptes, dans son rapport de décembre 2020, confirme que les départements et les régions seront moins touchés que prévu en 2020. Les conséquences de la crise seront atténuées grâce à leur bonne santé financière et aux aides de l’État, sans dégradation majeure de leur situation financière.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Julia Deschamps

Directeur financier

Les départements, moins touchés que prévu en 2020

Si certains départements ont pu connaître des difficultés financières dès 2020, bien que fragilisés pour la plupart, l’impact devrait être moindre qu’anticipé. Les départements prévoient une hausse de leurs dépenses (+3 % en moyenne) et une diminution de leurs recettes de gestion (-0,8 %). Cet effet de ciseau serait financé par leurs résultats antérieurs et une moindre évolution de l’investissement.

Cependant, plusieurs éléments concourent à limiter les effets en 2020 et à un report partiel sur 2021 :

  • une situation financière favorable fin 2019, caractérisée par une épargne élevée et un faible niveau d’endettement ;
  • une préservation de certaines recettes, soit parce que l’impact interviendra plutôt en 2021 (pour la CVAE et la taxe ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Cour des comptes évalue l’impact de la crise sanitaire (2/2)

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement