Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

« Une décentralisation à la carte pour des élus divisés »

Publié le 12/03/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, Dossiers d'actualité, France

le-lidec-patrick
© Frédéric KLEMCZYNSKI / Divergence
Grand ordonnateur, cet automne, d’un livre sur « Emmanuel Macron et les réformes territoriales », le politologue Patrick Le Lidec décrypte les dessous du projet de loi 4D.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le projet de loi 3DS au scanner

D’où vient le projet de loi 4D, comme différenciation, déconcentration, décentralisation et décomplexification ?

Ce texte a une triple paternité. D’un côté, Emmanuel Macron a souhaité apporter une réponse à la crise des gilets jaunes et aux demandes de davantage de décentralisation émanant des élus rencontrés durant le « grand débat ». De l’autre, il y avait, depuis longtemps, chez un certain nombre d’acteurs qui avaient vécu « l’acte II de la décentralisation », une volonté de reprendre le fil d’un processus qui avait été interrompu et d’aller au bout de certains transferts. C’était le cas du directeur de cabinet d’Edouard Philippe, Benoît Ribadeau-Dumas, qui, dans une vie antérieure, a occupé les fonctions de conseiller « décentralisation » à Matignon de Jean-Pierre Raffarin entre 2002 ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Une décentralisation à la carte pour des élus divisés »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement