Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention

Ces maires de droite qui veulent dépénaliser le cannabis

Publié le 12/03/2021 • Par Mathilde Elie • dans : Actu expert santé social, Actu experts prévention sécurité, France

cannabis-culture
R. Zweifel / AdobeStock
Alors que l’expérimentation de l’usage du cannabis thérapeutique est sur le point d’être lancée, des élus locaux réclament l’ouverture du débat sur sa légalisation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Le trafic de cannabis, nous, les élus de villes petites, grandes ou moyennes, nous y sommes confrontés tous les jours ! En France, sa consommation est interdite. Mais nous osons le dire, elle est aujourd’hui devenue massive. Légaliser le cannabis est le meilleur moyen d’en anéantir le trafic et de ruiner les trafiquants. »

Cette position, qui va à rebours de la tolérance zéro prônée par le gouvernement, est celle de trois maires Les Républicains. Gil Avérous à Châteauroux (43 400 hab., Indre), Boris Ravignon à Charleville-Mézières (46 400 hab., Ardennes) et Arnaud Robinet à Reims (182 200 hab.) réclament l’ouverture du débat sur la légalisation du cannabis.

Pas sûr que cela trouve un écho du côté du gouvernement. « La drogue, c’est de la merde », a tranché le ministre de l’Intérieur ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces maires de droite qui veulent dépénaliser le cannabis

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement