logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/723988/12-mars-2021-date-limite-pour-participer-a-loperation-cest-mon-patrimoine/

POLITIQUES CULTURELLES
12 mars 2021 – Date limite pour participer à l’opération “C’est mon patrimoine !”
Hélène Girard | Actualité Culture | Agenda Culturel & Documentation | Publié le 15/02/2021 | Mis à jour le 23/02/2021

Le public issu des quartiers de politique de la ville doit représenter au moins 60% des bénéficiaires de l'opération.

 [1]Organisée par le ministère de la Culture et l’Agence nationale de la Cohésion des territoires, l’opération “C’est mon patrimoine ! [2]” est un programme d’éducation artistique et culturelle visant à rapprocher les enfants et les jeunes de 6 à 18 ans du patrimoine. Pour l’édition 2021, le ministère de la Culture et l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) souhaitent diversifier le périmètre thématique de l’opération, qui  touchera aussi bien le patrimoine urbain, rural, immatériel, les friches etc.

Priorité aux publics des quartiers politique de la ville

Les projets sont cofinancés par les collectivités, l’Etat, et le mécénat. L’ apport de l’Etat est plafonné à 80% du budget prévisionnel.

Parmi les conditions pour bénéficier du soutien financier de l‘ANCT  : au moins 60% du public bénéficiaire du projet doivent être issus des quartiers cibles de la politique de la ville. Les projets touchant majoritairement d’autres publics éloignés de la culture (personnes handicapées, par exemple) peuvent être financés sur d’autres crédits, notamment apportés par le ministère de la culture

“C’est mon patrimoine !” : une logique partenariale

“Le projet est coconstruit entre professionnels de différentes disciplines : médiateurs des patrimoines, artistes professionnels, acteurs de l’enfance et de la jeunesse, du secteur public ou de l’éducation populaire, etc. , précise l’ANCT. Il est l’objet d’une élaboration commune entre deux partenaires au minimum, structure patrimoniale d’accueil du projet et structure d’accueil de loisir ou association d’éducation populaire travaillant régulièrement avec le public-cible. Deux services différents d’une même collectivité, patrimoine et jeunesse, peuvent par dérogation être considérés comme partenaires. “

Candidatures au niveau régional

Si le dispositif est coordonné par la direction des patrimoines et de l’architecture (ministère de la Culture) et par l’ANCT, les candidatures sont réceptionnées par  les directions régionales des affaires culturelles (Drac) et les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), en collaboration avec les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCS/PP).

  [3]

 

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN