Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Portrait] Parlement

Jean-Pierre Sueur – Marathonien de la vie politique

Publié le 05/03/2021 • Par Olivier Schneid • dans : France

Jean Pierre Sueur
VV pour la Gazette
Maire, député, sénateur et ministre : Jean-Pierre Sueur mettra fin en 2023 à quarante-deux années de mandats, entre Orléans et Paris. Il se consacrera alors à son autre passion, l’écriture.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Il reçoit dans le « magnifique » bureau de questeur qu’il occupe depuis octobre, au premier étage du Sénat, proche de l’hémicycle et donnant sur le jardin du Luxembourg. Sous les ors de la République. « C’est d’abord pour moi un lieu de travail », tient à préciser Jean-Pierre Sueur, du ton posé qui le caractérise. « D’ailleurs, quand je fais visiter ce bâtiment initié par Marie de Médicis au XVIIe siècle, qui appartient au patrimoine de la France, je consacre l’essentiel des échanges à expliquer à quoi sert un Parlement… et je découvre alors que beaucoup ignorent comment on fabrique la loi », se désole-t-il.

A 74 ans, l’élu socialiste du Loiret effectue son dernier mandat. « J’arrête en 2023, assure-t-il. Je l’ai dit aux grands électeurs, il y a un âge où il faut passer la main. » Ce sera le terme de quarante-deux ans de vie politique, menée « avec passion ».

Filiation rocardienne

Un marathon entamé aux élections législatives de 1981 par un succès inattendu face au sortant, Jacques Douffiagues. « Mitterrand ayant obtenu 48 % dans la circonscription, on m’avait dit que j’avais très peu de chances de gagner, on a fait une campagne enthousiaste, il y a eu la vague et voilà ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jean-Pierre Sueur – Marathonien de la vie politique

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

08/03/2021 10h05

Bravo M. Sueur de passer la main, mais peut-être un peu tard!

On dit qu’être un élu n’est pas un métier mais comme vous le dites dans cet article, vous avez eu cette charge pendant quarante deux ans. Ne peut-on pas dire cet emploi dans un tel cas?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement