Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Les mauvais managers ne sont pas une fatalité

Publié le 24/02/2021 • Par Maud Parnaudeau • dans : France, Toute l'actu RH

Management hiérarchie
©tomertu - stock.adobe.com
Si certaines personnalités sont plus enclines au management que d’autres, c’est, avant tout, à la collectivité de faire les bons choix, d’accompagner et d’organiser le travail pour ne pas mettre en difficulté ses encadrants.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Non, les managers territoriaux ne sont pas plus mauvais que les autres. Pour autant, dans les collectivités, comme ailleurs, certains rencontrent des difficultés dans l’exercice de leurs missions, avec des conséquences parfois néfastes pour leurs équipes et pour eux-mêmes. Comment éviter d’en arriver à des situations de mal-être et à des équipes dysfonctionnelles ?

La réponse n’est pas simple. Car devenir manager est encore considéré comme une évolution de carrière logique pour un cadre. Un graal professionnel synonyme de réussite sociale et d’une meilleure rémunération. « On a parfois l’impression que devenir manager c’est comme acquérir un titre de noblesse ! » constate Mélanie Vambana, cheffe du service « emploi et compétences » de la ville et de la métropole de Rennes.

D’autres voies à envisager

Le premier chantier consiste donc à déconstruire cette représentation culturelle en valorisant l’importance d’autres voies d’évolution professionnelle et de prise de responsabilités, telle celle de chef de projet. Il aura à manager une équipe, certes, mais sans en devenir le supérieur hiérarchique. Les postes de chargé de mission sont une autre option. Dans les deux cas, la rémunération doit être suffisamment attractive, comparativement à celles attachées aux postes d’encadrement.

« Quand je travaillais à la région Ile-de-France, des chargés de mission experts pouvaient avoir la même rémunération qu’un directeur », rapporte Mélanie Vambana. « En passant de directrice de la commande publique à chargée de mission mécénat, j’ai conservé mon niveau de salaire », témoigne, pour sa part ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

  • Le « Guide de l’encadrante et de l’encadrant dans la fonction publique », (DGAFP, 2017) : une cinquantaine de fiches donnant des repères, des conseils méthodologiques et des réflexes pour agir en toutes situations.
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les mauvais managers ne sont pas une fatalité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement