Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Une cellule d’urgence pour reloger 600 habitants après l’incendie d’une tour insalubre à Uckange

LOGEMENTS INSALUBRES

Une cellule d’urgence pour reloger 600 habitants après l’incendie d’une tour insalubre à Uckange

Publié le 10/08/2011 • Par Pascale Braun • dans : Régions

La communauté de communes de la vallée de la Fensch a constitué une cellule d’urgence pour assurer le relogement de quelque 130 familles, suite à l’incendie du 17, rue des Tilleuls à Uckange (7.800 habitants, Moselle).

Le 27 juillet 2011, un sinistre d’origine inconnue a causé le décès d’un habitant et condamné définitivement l’accès à ce bâtiment de 192 logements notoirement insalubres. Cette copropriété de 11 étages, détenue par une trentaine de propriétaires occupants et plusieurs SCI, abritait entre 600 et 800 personnes, dont certaines en situation irrégulière.

Mobilisée 7 jours sur 7, la communauté de communes a rencontré 120 familles et organisé un premier hébergement d’urgence dans des gymnases, puis une installation provisoire dans des résidences universitaires de Metz et dans les centres d’hébergement de l’association mosellane Amli.

Au 5 août, une quarantaine de familles avaient retrouvé un logement, soit auprès des bailleurs de l’agglomération, soit par leurs propres moyens. Une quarantaine de famille n’a pu être contactée et certains occupants sans titre ont préféré ne pas se manifester.

Faisant l’objet d’un constat de carence, la tour, qui comptait 40 logements vacants et autant de logements présumés vacants, était vouée à la démolition d’ici à 2014 dans le cadre d’un programme Anru.

Le sinistre oblige la collectivité à organiser en quelques semaines un relogement planifié sur trois ans.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une cellule d’urgence pour reloger 600 habitants après l’incendie d’une tour insalubre à Uckange

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement