Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[édito] élection présidentielle 2022

Présidentielle : la carte maire

Publié le 19/02/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Eric Piolle
D.R.
Face à un Emmanuel Macron et une Marine Le Pen privés d’assise territoriale, des élus locaux se sentent pousser des ailes à la veille de la présidentielle.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Ce que j’ai fait à Paris, je le ferai un jour pour la France. » Tel était le credo, en 1995, du candidat Chirac. Le maire de la capitale vantait, à l’envi, son Samu social et son système de gratuité des soins pour les plus démunis. Un peu plus d’un quart de siècle plus tard, Anne Hidalgo (PS) reprend le refrain de la politique par la preuve. Sans, pour l’heure, annoncer sa candidature au grand rendez-vous de 2022, elle transforme la Ville lumière en laboratoire de la « sociale-écologie » et du rapprochement entre son parti et EELV. Une stratégie d’union à la base inspirée par François Mitterrand, qui avait noué une alliance avec les communistes au conseil général de la Nièvre avant de partir à la conquête du graal élyséen.

Force locale

Du côté de Grenoble, Eric Piolle ne l’entend pas de cette oreille. Allié à la gauche alternative en 2014, le premier maire écolo d’une grande ville multiplie les mesures emblématiques : généralisation de la limitation à 30 kilomètres/heure, mise en place d’une autoroute à vélos, repas à 78 centimes pour les plus défavorisés dans les cantines scolaires, réduction drastique des panneaux publicitaires… Autant d’orientations qui, depuis juin, servent de matrice à ses nouveaux collègues EELV de Bordeaux, Lyon et Strasbourg. Une force locale qu’Eric Piolle espère faire fructifier lors de la prochaine présidentielle. Face à un Emmanuel Macron et une Marine Le Pen privés d’assise territoriale, Les Républicains jouent aussi à fond cette carte-là. Le retrait officieux du premier maire de France, François Baroin, donne des ailes à certains édiles LR.

Rampe de lancement

Au nom du renouvellement des têtes et des idées, l’élu de Cannes est dans les starting-blocks. Contempteur du Leviathan étatique, David Lisnard (LR) se fait le chantre d’un libéralisme enraciné à la Tocqueville. A Saint-Etienne, Gaël Perdriau (LR) met le doigt sur la fragmentation de la société et n’écarte rien pour l’année prochaine. Une posture qui pourrait bien se heurter à un sérieux déficit de notoriété. Mais cette présence de maires dans le lever de rideau de 2022 montre bien que les élus locaux n’ont jamais eu autant la cote. Ceux qui, à la suite de la loi « anticumul », ont préféré leur mandat de parlementaire à leur responsabilité exécutive locale peuvent s’en mordre les doigts.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Présidentielle : la carte maire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement